Alma devient nostalgique pour évoquer une faute « À demi pardonnée », son nouveau titre. Écoutez !

Alma dévoile un nouveau pan de son univers à travers « À demi pardonnée », un titre à découvrir avec aficia.

Beaucoup le savent déjà, Alma est l’artiste qui nous représentera le 13 mai à la finale du 62ème Concours Eurovision de la Chanson, en Ukraine, à Kiev, avec son titre « Requiem » dont les versions se sont multipliées ces dernières semaines (duo avec Amir, beatbox avec MB14). Reste à savoir si la délégation a fait le bon choix qui permettra à la France d’égaler le score d’Amir, lequel terminait sixième au classement l’année dernière avec « J’ai cherché », sinon à mettre fin à 40 ans de défaite, la dernière victoire du pays remontant à 1977. Il s’agissait de Marie Myriam, avec le titre « L’oiseau et l’enfant ».

« Qui partira le premier ? »

Alma, c’est aussi une auteure, compositrice et interprète qui avait déjà tenté de se distinguer l’annnée dernière avec le single « La chute est lente ». Elle publiera par ailleurs son premier opus Ma peu aime le 5 mai, comptant 13 pistes écrites majoritairement en collaboration avec Nazim (Kendji, Chimène Badi, Amir…). Elle lève le voile sur l’une d’entre elles ce jour, « À demi pardonnée », évoquant un amour révolu et la séparation inéluctable qui lui pose question. « On ne s’aime qu’à moitié / Il faut se l’avouer / Mais faute avouée / Faute à demi pardonnée / Qui partira le premier ? » chante-t-elle sur une mélodie entêtante, comme une ritournelle contrastant avec le caractère nostalgique de ses émotions.

Alma peint ici la routine à sa manière, avec poésie et sans amertume, soulignant qu’il peut devenir difficile de « se surprendre » et qu’il convient de ne pas « se suspendre aux cordes du passé ». « À demi pardonnée » a le potentiel radiophonique pour succéder à « Requiem ». L’avenir nous dira quelle est sa destinée.

Écoutez le nouveau titre « À demi pardonnée » d’Alma :

En voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *