Johnny Hallyday : l’idole des jeunes

L’idoles des jeunes nous a quittés. Johnny Hallyday s’est éteint dans la nuit de mardi à mercredi à 74 ans, retour sur une carrière avec aficia.

La nouvelle est tombée dans la nuit de mardi à mercredi, sa femme Laeticia annonçant à l’AFP que « Johnny Hallyday est parti ». « J’écris ces mots sans y croire. Et pourtant c’est bien cela. Mon homme n’est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité » a-t-elle confirmé. Une triste nouvelle qui fera les unes de la France entière, les hommages se multipliant.

Cette disparition intervient après un long combat, celui de la maladie. Le chanteur avait annoncé en mars dernier être atteint d’un cancer. Depuis, les rumeurs se multipliaient sur son état de santé, l’annonçant comme mort sur les réseaux sociaux pas plus tard que la semaine dernière. Pourtant, le rockeur qui préparait un nouvel album a fait front, montant même sur scène avec Jacques Dutronc et Eddy Mitchell, tordant le cou à ses détracteurs.

Johnny Hallyday est mort, l’icône nous quitte à 74 ans

Plus de 50 ans de carrière

Johnny Hallyday était le rockeur le plus connu de France avec une carrière longue de plus de 50 années. Une carrière fait d’albums, 50, comptant 110 millions de disques vendus, cumulant une quarantaine de disques d’or et assurant des shows explosifs, se produisant dans les plus grandes salles de l’Hexagone, les stades et même au pied de la Tour Eiffel.

C’est à 14 ans que Jean-Philippe Smet, de son vrai nom, se découvre une passion pour le rock. Il écoute alors le ‘King’ Elvis Presley et commence à reprendre ses titres. Un amour pour un genre inconnu en France, c’est lui qui le popularisera quelques années plus tard après avoir été remarqué par le directeur artistique de la maison de disques Vogue Jacques Wolfsohn.

Un début chaotique avant la gloire

C’est le 14 mars 1960 que le premier 45 Tours de Johnny Hallyday débarque chez les disquaires. Un échec. Il faut attendre son second effort, Souvenir souvenir, qui arrive trois mois plus tard pour que la légende commence réellement à prendre vie. Il multiplie les passages télévisés, chante « Laisse les filles » en se roulant par terre, assure la première partie de la tournée de Sacha Distel et de Raymond Devos. C’est là que la bête de scène prend vie : le jeune public est hystérique et en redemande.

La machine est lancée. Johnny Hallyday devient l’un des personnages incontournables de la scène française. Les succès se multiplient, comme avec « Retiens la nuit » et « L’idole des jeunes ». Une ascension fulgurante qu’il semble avoir du mal à vivre. En 1963, il tente de mettre fin à ses jours. C’est de là que le titre « Noir c’est noir » tire son essence. La scène et la naissance de son fils David en 1966 lui donneront un nouveau souffle, une nouvelle force qui le conduisent à se produire jusqu’au Etats-Unis, berceau du rock. Les tubes continuent de s’inscrire à son palmarès : « Que je t’aime », « Toute la musique que j’aime »…

Mort de Johnny Hallyday : les hommages se multiplient, de Line Renaud à Céline Dion

Star populaire

Le milieu des années 70 marque un tournant pour Johnny Hallyday. « Quelque chose de Tennessee », « L’envie »… Des tubes que l’on doit à Michel Berger et à Jean-Jacques Goldman. Johnny Hallyday devient plus sage, passant tout doucement de rockeur à chanteur de variété française. Le public s’élargit encore plus. Deux rencontres qui changeront à jamais la carrière de Johnny !

En 1985 c’est l’album Rock’n’Roll Attitude, écrit, composé et réalisé par Michel Berger, qui marque le premier virage, un virage qui sera encore plus radical à la sortie de Gang en décembre 1986 que l’on doit à Jean-Jacques Goldman. L’album sera certifié disque de platine en seulement deux semaines et offre par la même occasion les plus grands tubes du rockeur : « J’oublierai ton nom », « Je te promets », « Laura »…

Un autre album marquera la carrière de Johnny. En 1999, il collabore avec son fils David pour donner naissance à Sang pour sang. L’un des albums les plus vendus de Johnny, marqué par la plume de Zazie, Miossec, Lionel Florence… La dernière consécration de la fin du millénaire sera son concert gratuit qu’il donne le 10 juin 2000 au pied de la Tour Eiffel : 400.000 spectateurs sont réunis pour un show inoubliable.

Seule la mort m’arrêtera

Après les années 2000, et alors qu’il signait son plus gros tube en 2002 avec « Marie », les premiers problèmes de santé viennent mettre à mal la carrière de Johnny. En décembre 2009, il est hospitalisé d’urgence à Los Angeles à la suite de complications dues à une intervention pour une hernie discale. Plongé dans un coma artificiel, il est contraint d’annuler la fin de son « Tour 66 ».

Il sera de retour sur scène en 2010 et en 2011 après la sortie de l’album Jamais seul que l’on doit à Matthieu Chedid. En 2014, le rockeur s’offre les Etats Unis et le Canada avec son « Born Rockeur Tour » avant de rejoindre Eddy Mitchell et Jacques Dutronc pour six représentations à Bercy sous le nom de groupe Les Vieilles Canailles. C’est juste après cette série de concerts qu’il offre au public Rester vivant, un opus produit par Don Was.

Son dernier album sortira le 13 novembre 2015. De l’amour est son 50ème album studio, réalisé par Yodelice. Suivra une tournée de 90 dates ! Deux ans après les concerts de Bercy, il rejoint tout de même Eddy Mitchell et Jacques Dutronc pour un dernier tour des Vieilles Canailles.

Hommage à Johnny Hallyday de la classe politique française : Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Françoise Nyssen saluent une idole

C’est en mars 2017 que Johnny Hallyday révèle via les réseaux sociaux sa maladie. Il en profite pour démentir les annonces alarmiste concernant son état de santé. Il le prouve en montant sur scène le 10 juin avec ses deux amis. Bien qu’affaibli, Johnny assure le show, 17 représentations…

Si Johnny Hallyday avait déclaré travailler sur un nouvel album et que « seule la mort » pourrait l’arrêter, il laisse aujourd’hui des milliers de fans derrière lui. Sa carrière depuis 1960 est un monument, un héritage précieux de la musique française : plus de 1.000 titres, plus de 100 millions de disques vendus, 50 albums studio et des centaines de shows. Sans oublier sa carrière au cinéma.

En voir plus

Plus de musique