George Ezra fait un retour lumineux avec ‘Staying At Tamara’s’

Voilà enfin le nouvel album de George Ezra. Staying At Tamara’s résonne au son des guitares et c’est à découvrir avec aficia.

George Ezra - Staying at Tamara'sC’est avec Wanted On Voyage que nous avions découvert George Ezra. Le jeune auteur compositeur offrait ainsi au public son premier album qui a rapidement conquis le public. 3 millions de copies écoulées se classant même à la troisième place des meilleures ventes outre-Manche en 2014, juste derrière Ed Sheeran et Sam Smith. Rien que ça !

Alors forcément, après sa tournée mondiale de deux ans, nous étions impatients d’écouter de nouvelles productions du jeune prodige, voir si des hits comme « Budapest », « Barcelona » ou encore « Blame It on Me » seraient une fois de plus au rendez-vous.

Follement Ezra !

Cet opus, George Ezra a déjà fait en sorte de le mettre en lumière. « Paradise », « Don’t Matter Now », « Pretty Shining People », Hold My Girl » et « Saviour »… l’interprète de « Cassy O’ » a largement eu l’occasion de nous mettre l’eau à la bouche, dévoilant un entrain toujours intact et une voix lumineuse.

Découvrez le clip « Paradise » de George Ezra :

L’enfant d’Hertford a bien des choses à nous dire, il signe ainsi l’intégralité de l’opus en compagnie de Joel Pott. C’est entraînant, à l’image de « Paradise », c’est moderne malgré une production parfois ‘vintage’ qui ne retire absolument rien au plaisir de l’écoute.

Le fruit de cet album est celui du voyage, de l’abandon, de la création. Du regard que l’on porte sur soit et sur le monde qui nous entoure. Premier arrêt à Barcelone, comme une logique en écho au premier opus. Un mois d’escale avec sa guitare. Cette escale le dépose chez Tamara, une colocataire argentine. « Tous les amis de Tamara étaient artistes, designers, étudiants en mode, tellement plus calme que nous. Ils ont l’habitude de se poser de questions existentielles « Où va-t-on manger ? Rejoignons-nous à 23 heures ! ». J’ai eu besoin de deux semaines avant de prendre ce rythme sans stress. »

Tamara

C’est donc dans une certaine logique que George Ezra titre son album Staying At Tamara’s, tous les titres étant liés d’une manière ou d’une autre à cette escale. De cette expérience et de ses rencontres à Barcelone il écrit « Pretty Shining People ». Un titre qui est le parfait miroir de l’album : solaire, optimiste, plein d’entrains. Car il faut bien attendre la huitième piste avec « Hold My Girl » pour que George Ezra se clame un peu sur une ballade intense.

Découvrez « Pretty Shining People » de George Ezra : 

Cet opus sonne comme un cri d’espoir que l’on lance à la face du Monde. Comme pour faire fuir les peurs des troubles du Monde marqué par l’élection de Donald Trump, le Brexit, la montée de l’extrémisme religieux.

On se laisse alors porter par la puissance des guitares, omniprésentes, transporter par cette pop-folk qui semble parfois traverser l’Atlantique pour nous conduire sur les terres vierges d’une Amérique à conquérir.

Pour conclure…

Staying At Tamara’s c’est une belle confirmation. Celle du talent de George Ezra pour la composition, l’écriture et l’interprétation. Qu’il soit sur les cuivres puissants de « Savior », qu’il nous transporte avec fougue sur « Paradise », qu’il se fasse tendre avec « Only a Human », George Ezra séduit, conquis. Ce second opus est donc simplement la continuité d’une aventure mélodique, l’artiste osant allez un peu plus loin dans l’exploration musicale et l’exposition des sentiments.

Découvrez Staying At Tamara’s, le nouvel album de George Ezra :

Également disponible sur Deezer et Spotify

Source
Crédits Photos : © Rob Blackham

Laisser un commentaire

Close