Part-Time Friends : un come-back plus pop avec ‘Born to Try’

C’est le retour de Part-Time Friends avec un second album. Born to Try sera-t-il aussi beau que le premier effort ? Réponse avec aficia.

Retour en arrière ! La découverte de Part-Times Friends se fait en 2014 avec un EP prometteur : Art Counter. Il pose les bases d’une amitié, celle entre Pauline et Florent, des autodidactes complets qui se sont rencontrés dur les bancs de l’école.

Art Counter est beau, prometteur, mais le succès est très limité, intime… Il faut attendre Fingers Crossed (2016), premier album du duo, pour que les choses s’emballent… enfin, presque ! L’album regorge de pépites à l’instar de « Summertime Burns’ », « Home », « Johnny Johnny » et pourtant le succès ne pointe pas le bout de son nez. Il faut attendre un coup de pouce du destin, celui de Citroën qui mise sur le titre « Here We Are » pour, qu’enfin, le grand public écoute Part-Time Friends. Il était temps !

Renaissance

2018 c’est l’année de la renaissance pour Part-Time Friends. Une résurrection musicale et amicale, l’alliance ayant fait face aux difficultés d’une industrie musicale parfois cruelle, surtout quand le succès populaire semble prendre son temps.

Born to Try risque de surprendre l’auditeur qui a eu le loisir de découvrir Part-Time Friends à ses débuts. En effet, le duo opère une mue artistique, sans véritable se trahir, osant se diriger sur des terres inexploitées. C’est plus vif et incisif, plus percutant.

Écho

Part-Time Friends s’amuse avec Born to Try à répondre à son premier opus, à régler ses comptes. Ainsi, Pauline parle de la relation parfois tumultueuse avec « Hurricanes » tandis que Florent expose son amour fraternel dans « We Are Not A Band Anymore ».

On s’éloigne donc de la folk gentille et douce pour oser une pop plus énervée. « Ghost Away » qui ouvre l’opus en fait largement la démonstration et donne le ton de l’album. Les guitares électriques résonnent, Florent pousse un peu plus sa voix en avant et les synthés résonnent avec force.

Pop home-made

Si Part-Time Friends s’affirme dans une véritable évolution, tentant d’offrir des titres pop efficaces, on garde un aspect authentique, presque home-made comme avec « Born to Try ». Cette touche confère à l’album une fraîcheur bien agréable, évitant de se laisser noyer dans une orchestration parfois un peu trop lourde.

De « Understand » à « I Don’t Mind » en passant par « Hurricanes » ou « Letter You’ll Never Read », cette nouvelle énergie est omniprésente. C’est comme si Part-Time Friends avait enfin retrouvé un nouveau souffle, un nouvel élan artistique, une liberté de création. Même quand la guitare se fait acoustique, comme pour « Hear That Soud », il y a une énergie sous-jacente, comme une envie d’exploser dans la joie.

Découvrez Born to Try, le nouvel album de Part-Time Friends

En conclusion…

Le cœur balance. Part-Time Friends reste le duo que nous avions découvert en 2014 mais il faut avouer que l’on regrette quand même le côté plus ‘authentique’ des débuts. Ce folk magique que le duo nous avait offert manque cruellement. Il faut, presque, se contenter de « Hear That Sound » coécrit avec Dan Black pour retrouver cet ADN.

Au-delà de cette déception majeure, Part-Time Friends signe toutefois un album réussi en collaboration avec Tom Manning à la réalisation. C’est grand public, accessible. Il est réellement agréable de pouvoir entendre plus largement la voix de Florent qui apporte un petit plus non négligeable. Born to Try est fait de pop lumineuse. C’est entraînant et rythmé.

Album également disponible sur Deezer et Spotify

Laisser un commentaire

Close