The Weeknd dévoile son EP surprise ‘My Dear Melancholy,’. Et ça envoie !

Pressenti depuis quelques jours, le retour de The Weekd est maintenant acté avec la publication de l’EP My Dear Melancholy. Six titres à découvrir de toute urgence sur aficia !

Depuis Beyoncé et son album Lemonade, certains artistes ont compté sur l’effet de surprise pour dévoiler des nouveautés. Le dernier en date à avoir profité de cette stratégie est donc The Weeknd qui vient de nous offrir un EP de six titres… La campagne de communication autour de la sortie de My Dear Melancholy a été réglée au millimètre. Tout a commencé par la publication de plusieurs photos et vidéos énigmatiques sur les réseaux sociaux du chanteur qui a récemment participé à la bande originale du film ‘Black Panther‘. On y voit le Canadien en pleine session d’enregistrement et de mastering en studio. Pour garder le secret jusqu’au bout, Abel  Tesfaye a pris le soin de ne pas mettre le son dans les vidéos. Puis tout s’est accéléré jeudi 29 mars quand la photo d’une affiche publicitaire annonçant la sortie du format a fait son apparition. Dans la foulée, l’interprète de « Starboy » a dévoilé une conversation par SMS avec Taylor La Mar, le directeur de la création de son label XO, qui laissait peu de place au mystère.

Une lettre sans destinataire précis

La virgule présente dans le titre de l’EP semble nous inviter à lire et à écouter une lettre dans laquelle le chanteur se confie sur ses erreurs et ses envies de devenir un homme meilleur. Tout commence par « Call Out My Name », un titre sur lequel le garçon met délicieusement en avant son timbre de voix et déclare sa flamme à un amour qui semble s’être éloigné… Il se fait plus calme et se laisse aller à la tentation sur « Try Me ». Sur « Wasted Times » produit en partie par Skrillex, il rejoue l’amoureux triste d’avoir perdu sa moitié. « Privilege » vient conclure le tout de la plus belle des manière. Le garçon porte le coup fatal tout en gardant cette mélancolie qui lui va si bien. C’est triste, mais tout cela semble secondaire quand c’est The Weeknd qui chante !

Un certain attachement à la musique electro française

Comme sur ses deux collaborations avec Daft Punk présentes sur Starboy, Abel a décidé de faire confiance à un artiste français de la scène electro. C’est le lyonnais Mike Lévy, plus connu sous le nom de Gesaffelstein, qui a eu l’honneur de collaborer avec le Canadien sur le lancinant « I Was Never There » et « Hurt You » sur lequel on retrouve clairement une influence venant de « Starboy ».  Rien d’étonnant à cela puisqu’à la production du morceau on retrouve Guy-Manuel de Homem-Christo, moitié du duo de DJ.  Gesaffelstein, de son côté, a été considéré par certains comme le « nouveau prince de la techno française » il y a quelques années. Il vient apporter sa touche personnelle comme ont pu le faire les deux DJ casqués avant lui.

Découvrez My Dear Melancholy, le nouvel EP de The Weeknd :

En conclusion…

Six titres c’est bien trop court, mais que c’est bon de retrouver The Weeknd sur ses propres productions ! Il faut avouer que la présence du français Gesaffelstein  apporte un plus dont on peut être fier. Même si on aurait préféré un format long, le chanteur canadien nous fait vraiment plaisir avec ces nouvelles pistes. Malgré la mélancolie présente dans chaque piste, on retrouve tout le talent du garçon avec bonheur et on a déjà hâte d’entendre la suite !

EP également disponible sur Deezer et Spotify

Laisser un commentaire

Close