Amir - © Renaud Corlouer
Amir - © Renaud Corlouer

Amir : « États d’amour », son nouveau single mélancolique et fédérateur

Amir dévoile aujourd’hui le single « États d’amour », le premier extrait d’un nouvel album à paraître le 27 octobre. Plus d’infos avec aficia !

On ne change pas une équipe qui gagne, ni une recette qui fonctionne. Ainsi, Amir a fait appel à Nazim, l’auteur de ses premiers tubes, pour co-écrire le titre « États d’amour » dont il a teasé la sortie durant toute la semaine. Le chanteur apparaît aussi aux crédits de celui-là comme co-compositeur, avec Renaud Rebillaud, à qui l’on doit les morceaux les plus populaires de Black M, Maître Gims ou encore Kendji.

Nouvel album le 27 octobre

Amir avait confié il y a quelques mois qu’il serait encore plus impliqué dans son prochain album à paraître le 27 octobre, et dont ces « États d’amour » sont le premier extrait. « J’ai gardé la même équipe, tout en ouvrant la porte à d’autres personnes » avait-il expliqué à Closer, affirmant par ailleurs qu’il aborderait des sujets plus profonds, tout en restant « fidèle » à sa signature d’origine : « On reste sur la pop, même si cela va évoluer. Je vais aborder d’autres thèmes pas encore abordés. Des sujets sociétaux, des chansons d’amour… », avait-il conclu.

Ce nouveau single illustre parfaitement son propos. « États d’amour » est un titre pop calibré pour les radios, s’inscrivant dans le sillage de « J’ai cherché » et « On dirait » qui l’ont révélé. Amir évoque ici des interrogations relatives à une rupture ou, du moins, à l’absence et la distance nées au sein d’un couple affaibli.

Écoutez le nouveau single d’Amir, « États d’amour » :

L’année 2017 a été particulièrement riche pour Amir, lequel poursuit une tournée qui l’occupera jusqu’au mois de décembre. En plus d’avoir lancé le single Au cœur de moi en radio, le troisième extrait éponyme de son premier album sorti l’an dernier et se rapprochant aujourd’hui des 300.000 ventes, il a rejoint OneRepublic sur le single « No Vacancy (J’te remercie) » et plus récemment Kids United sur une reprise du titre « Yalla » de Calogero.