Barbara Pravi regrette l’insouciance de l’enfance avec son premier single « Pas grandir »

À l’affiche d’une comédie musicale, Barbara Pravi rejoint la cour des grands et lève le voile sur son premier single « Pas grandir ». C’est à découvrir sur aficia !

Révélée en 2015 par l’interprétation d’« On m’appelle Heidi », la bande originale du film Heidi d’Alain Gospner, Barbara Pravi est également à l’affiche de la comédie musicale « Un été 44 » dans laquelle elle interprète le rôle de Solange Duhamel, une jeune femme qui participe à la résistance lors de la Seconde Guerre Mondiale. Sur la scène des Folies Bergère du 15 septembre au 28 octobre, Barbara Pravi se produira également dans les plus grandes salles du pays pour assurer les premières parties de Florent Pagny, à l’occasion de son « 55 Tour ».

Sachez-le, elle n’est pas qu’une interprète. La jeune femme de 24 ans est aussi auteure et compositrice, elle-même qualifiant sa musique de « pop à texte ». Et sa musique, Barbara est fin prête à la partager. C’est avec son premier single « Pas grandir », dévoilé le 7 juillet que la chanteuse va tenter de s’imposer.

Un premier single pop-électro

Ce titre aura la lourde de tâche de porter son premier opus actuellement en préparation et intitulé Déda, Sarah et les autres. Barbara Pravi livrera un projet autobiographique et personnel au début de l’année 2018. Mais en attendant, elle nous présente un single co-composé avec Jules Jaconelli, qui l’épaule aussi dans la réalisation de son disque.

Sur des sonorités pop et électro, c’est d’abord la voix de Barbara Pravi qui nous interpelle. D’une justesse et d’une pureté indéniables, son timbre de voix sublime la mélodie ainsi que la production moderne. De plus, la jeune artiste nous prouve qu’on peut créer une chanson efficace tout en soignant le texte. Au niveau des paroles justement, c’est un texte engagé que scande Barbara. Elle aborde l’insouciance et la beauté de l’enfance, avouant qu’en grandissant on se heurte à de nombreuses désillusions : « Il faut être fort et responsable / Y’a plus grand place pour l’insouciance / Si j’avais su j’aurais pris l’temps / De rester un peu en enfance ».

Rebelle et féministe

Barbara Pravi se révèle rebelle et féministe dans une société où il est plus difficile pour une femme de se faire respecter à sa juste valeur : « J’veux des amants et pas des maîtres / Car moi, je n’veux pas me soumettre / Etre une femme c’est trop compliqué /J’voudrais continuer de rêver ».

Pour accompagner la chanson, la jeune femme a dévoilé une vidéo réalisée par ses soins. Tout au long du clip, on la voit grandir. Dotée d’une empreinte artistique singulière, Barbara Pravi pourrait bien faire sensation dans les prochains mois. Une artiste prometteuse, qui a déjà tout d’une grande !

Écoutez « Pas grandir », le premier single de Barbara Pravi :