BIGFLO&OLI - © Fifou
BIGFLO&OLI - © Fifou

Bigflo & Oli jouent la carte de la prétention dans leur freestyle « INSOLENT #2 ». Et ça déménage !

Bigflo & Oli sont de retour avec une bonne dose d’égo trip sur « INSOLENT #2 », et c’est à voir sur aficia !

Tout roule pour les deux frères toulousains, Bigflo & Oli, qui viennent de décrocher un précieux disque de platine pour leur second album La vraie vie. Les morceaux intimistes et les collaborations ont fait mouche. Sur scène comme sur Internet, le duo de rappeurs attire les foules et son dernier clip « Dommage » a été largement relayé. Toujours en quête de création, il s’est lancé dans l’élaboration d’une série de freestyles intitulée INSOLENT.

Ego trip !

Après avoir démontré leurs talents d’instrumentistes sur le premier numéro « INSOLENT #1: Un soir au studio », Bigflo & Oli ont concocté quelque chose d’assez différent sur « INSOLENT #2 ». Et c’est avec ce nouveau morceau que le titre choisi prend tout son sens. Les deux frères jouent volontairement sur la provocation, frisent la prétention mais toujours avec un second degré qu’il serait difficile d’ignorer. Ils appuient par exemple leur collaboration avec Redbull quand en général certains artistes font profil bas…

Plus croustillant, ils dénigrent des artistes qu’ils admirent : « Sur l’album y’a mon père et y’a Stromae / Quand j’ai vu leurs albums j’me suis trop marré ». Orelsan est également inclus dans le texte, de manière assez subtile puisque son nom permet de compléter une rime multi-syllabique : « Y’a aussi Busta Rhymes et y’a JoeyStarr / Mais celui que je voulais moi c’est… ». Bref, c’est de l’égo trip pur et dur, assez logique par rapport à l’intitulé INSOLENT. Une direction artistique qui peut faire grimacer ceux qui prendraient ça trop au sérieux…

Découvrez le freestyle de Bigflo & Oli :