New Music Friday : la PlayList des nouveautés !

Clip « Desire » : Years & Years invite Tove Lo et fait grimper la température

Years & Years - Desire - Clip

Fort d’une notoriété croissante, notamment en France où il s’est donné en spectacle au Casino de Paris le 29 février, Years & Years offre une nouvelle chance au titre « Desire » de devenir un tube. Découvrez-son clip sur aficia !

Le titre « Desire » s’offre une seconde vie. Déjà exploité l’an dernier suite au choix de Max Joseph de l’utiliser pour la B.O. de son film « We Are Your Friends », Years & Years propose un nouveau clip pour l’illustrer et défendre les couleurs de son premier album Communion (2015). Ce n’est pas la mouture originale qui a été choisie, mais une version alternative enregistrée avec Tove Lo, d’ores et déjà disponible sur la version deluxe dudit disque. Populaire depuis le succès de son titre « Habits (Stay High) », la chanteuse suédoise a multiplié les collaborations depuis. Si bien qu’elle chante le titre phare de la B.O. de « Divergente 3 » (« Scars ») et figure sur le nouvel opus A Head Full of Dreams de Coldplay. En revanche, elle ne fait aucune apparition dans le clip « Desire » fraîchement mis en ligne, cédant sa place à l’actrice britannique Cara Horgan (« Afterlife », « The Peep Show »…).

Fantasmes et sensualité

La vidéo s’avère résolument senseulle et met en perspective les corps parfois dénudés dans une sorte d’orgie chorégraphiée. Elle est l’oeuvre de Fred Rowson, déjà aux commandes du clip « Foundation » du groupe électro-pop. Les peaux se frôlent et les lèvres s’embrassent. Encerclé, le chanteur Olly Alexander semble fantasmer puis cède finalement à ses pulsions les plus inavouables, privilégiant les hommes aux femmes. Logique pour un artiste qui n’a jamais caché son homosexualité ! Pas sûr pour autant que les chaînes de télévision acceptent de diffuser le clip en journée.

Publié en juin dernier, l’album Communion du trio formé à Londres avait déjà été promu par les titres « Shine », « Eyes Shut » et « King », pépite dansante et infectieuse. De très bonne facture, il se révèle être un appel au lâcher prise, même si l’on regrette des paroles globalement un peu faciles. C’est surtout pour les textures synthpop et house que le disque séduit, notamment « Shine » et « Ties », alors qu’il nous offre à travers « Memo » et « Without » deux moments de repos. De quoi donner l’envie d’aller applaudir Years & Years à Lyon le 5 mars, ou lors du Main Square Festival d’Arras le 3 juillet.

Découvrez le nouveau clip « Desire » de Years & Years :