Hommage à Michel Delpech : Louane, Lilian Renaud et Calogero réunis sur l’album de reprises « J’étais un ange »

Neuf mois après sa mort, Michel Delpech revient sous les feux des projecteurs avec la sortie d’un album de reprises. Toutes les infos sont sur aficia !

Avant son décès survenu le 2 janvier dernier, Michel Delpech travaillait sur un album de reprises de ses propres chansons. Son entourage avait déjà fait savoir qu’il mettrait un point d’honneur à terminer ce projet pour qu’il voit le jour rapidement. RTL évoque aujourd’hui une liste des chansons que l’interprète de « Ce lundi-là » souhaitait faire revivre, préparée de longue date, et une liste des artistes qu’il aurait aimé entendre se les approprier.

A commencer par Alain Chamfort. Celui-ci s’est attaqué au titre « J’étais un ange » qui donne son nom à l’album attendu dans les bacs le 18 novembre. De son côté, Marc Lavoine a décidé de reprendre « Les divorcés », et Calogero, lui, « Ce lundi-là ». Pascal Obispo et Laurent Voulzy sont aussi de la partie avec, respectivement, « Tu me fais planer » et « Wight Is Wight » qu’ils entendent bien faire vibrer.

Le premier extrait « Pour un flirt » interprété par Patxi

D’autres talents de la nouvelle génération ont accepté de se greffer à ce tribute, comme Vianney, dont plusieurs ont débuté dans le télé-crochet « The Voice ». C’est le cas du dernier lauréat, Slimane, déjà présent sur l’album hommage à Bob Marley qui vient de sortir. Celui-ci a voulu reprendre « Chez Laurette ». Lilian Renaud, qui a opéré son comeback la semaine dernière avec le single « Savoir dire merci », est passé en studio pour poser sa voix sur « Le Loir-et-Cher », et Louane a voulu incarner « Le chasseur ». Son ami Patxi (« Star Ac » 3), lequel lui a écrit le texte de son tube « Jour 1 » et d’autres titres de son premier album Chambre 12 (2015), a réenregistré « Pour un flirt ». C’est le premier extrait de cet album à venir. Il sera dévoilé vendredi 16 septembre.

La réalisation de J’étais un ange a été confiée à Dominique Blanc-Francard, un ami de Michel Delpech. « On avait fait deux albums ensemble, dont ‘Quand j’étais chanteur’ en 1975, et quelques chansons à l’époque de ‘Bombay’. Quand Michel avait un problème, il claquait la porte, pouvait jeter à la poubelle un album entier. Mais en forme, c’était l’une des plus grandes voix que je connaisse » a expliqué ce dernier au Parisien. Dominique Blanc-Francard est coutumier de l’exercice. Il avait planché sur La Bande à Renaud (2014) et publiait en juin un disque de reprises réunissant Françoise Hardy, Carla Bruni ou encore Jean-Louis Aubert autour des morceaux ayant bercé sa jeunesse (It’s A Teeanger Dream).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer