Clip « It’s The Weekend » : Kovacs compte bien se la couler douce

Avec « It’s The Weekend », Kovacs semble avoir trouvé comment occuper sa fin de semaine. Découvrez de quelle manière avec aficia.

C’est en 2014 que la chanteuse hollandaise Sharon Kovacs se révèle dans son pays avec le titre « My Love ». Une hollande qu’elle conquiert définitivement l’année suivante avec son premier album, Shades Of Black, atteignant la première place du Top 100 album néerlandais.

Surnommée ‘Wolflady’, à cause d’un chapeau de fourrure qu’elle portait fréquemment à ses débuts, Kovacs se démarque par une voix très soul, profonde et intense que n’auraient pas renié les grandes divas américaines. Une puissance vocale brute intense, autant que son regard, mais aussi sombre voir, parfois, torturée. Une impression que l’on retrouve dans l’univers visuel qu’elle développe à travers des titres comme « My Love », « Black Spider » ou encore « The Devil You Know ».

Un changement radical

À l’occasion de son nouveau single, « It’s The Weekend », préparant la venue de son second opus, Cheap Smell, prévu pour le 17 août, Kovacs nous prend totalement à revers. Évoluant jusque-là dans un registre aux couleurs pop-soul largement imbibée de jazz, elle effectue une volte-face complète pour se laisser prendre aux sirènes jamaïcaines d’un jam aux accents reggae bien senti.

Écrit en compagnie du producteur Liam Howe (Adele, Lana Del Rey, Marina and the Diamonds…), ce « It’s The Weekend » s’avère comme un véritable hymne à une flemmardise totalement assumée : « Je suis dans une bonne humeur, je ne me soucie pas si je suis désapprouvée / Parce que c’est le week-end / ne se passe rien / Ouais, c’est le week – end / je te jure qu’il n’y a rien de mal ».

Une philosophie que Kovacs met en application dans la mise en images illustrant « It’s The Weekend ». Un clip où on peut la voir se prélasser sur son matelas à travers différents endroits comme la rue, un jardin, un désert, les plages mexicaines de Tulum ou un ancien cratère d’astéroïde rempli d’eau dans le Yucatán. Plus lumineuse et joyeuse dans le visuel et la mélodie, Kovacs s’avère toujours aussi séduisante vocalement. Pour un week-end où elle ne devait pas faire grand-chose, celui-ci s’avère au final plutôt chargé avec tous ces déplacements.

Découvrez « It’s The Weekend » de Kovacs :

Afficher plus
Fermer
aficia

GRATUIT
VOIR