Marion Maréchal-Le Pen répond à Black M : « Il n’a rien compris »

Attaquée par le rappeur Black M à travers son nouveau single « Je suis chez moi », Marion Maréchal-Le Pen lui répond avec véhémence. Tout ce qu’il faut savoir sur aficia !

La polémique remonte à mai dernier et n’est pas tout à fait éteinte. Et pour cause, Marion Maréchal-Le Pen s’est exprimée au sujet du nouveau single de Black M – « Je suis chez moi » -, lequel la vise de manière très direct.

Remember ! Au printemps, le rappeur avait été annoncé pour assurer un concert dans le cadre des cérémonies de commémoration du centenaire de la Bataille de Verdun. La députée du Vaucluse souhaitait l’annulation du show. Dans un communiqué, elle avait effectivement demandé à ce que l’Elysée « renonce à la programmation du rappeur lors du concert commémoratif de Verdun », justifiant sa requête en citant un texte de la Sexion d’Assaut, groupe dont Black M fait partie, lequel « insulte la France » d’après elle. Marion Maréchal-Le Pen avait pu crier « victoire » après que le maire Samuel Haza avait annoncé l’annulation du concert en raison des « risques de troubles à l’ordre public ».

Touché par l’ampleur de la polémique, l’interprète de « La nuit porte conseil » avait dans un premier temps répondu à travers une lettre ouverte faisant part de sa tristesse. Et c’est dans la foulée qu’il a dévoilé le single « Je suis chez moi », pour revendiquer son intégrité dans un pays divisé. Dans le premier couplet, il dit notamment : « J’ai vu que Marion m’a tweeté, de quoi elle se mêle ». Une sorte d’invective suivi d’un message fort, Black M multipliant les références à différents symboles républicains.

« Dans la victimisation permanente »

Mais il n’aurait en réalité rien compris. C’est ce qu’a suggéré Marion Maréchal-Le Pen mardi, sur BFM TV. Face à Jean-Jacques Bourdin, elle a tout d’abord précisé qu’elle « n’aime pas spécialement Black M », avant d’expliquer : « Je pense qu’il n’a rien compris. Il se cache derrière sa couleur de peau. Ce dont il était question, c’est que dans ses musiques il avait traité la France de pays de kouffars, c’est-à-dire de pays de mécréants. Et je trouve que c’était assez inopportun de faire chanter une personne qui tient ce type de propos pour une commémoration » a-t-elle déclaré. « C’est drôle de la part de ces rappeurs qui se font souvent passer pour des caïds et des guerriers d’être dans la victimisation permanente » a-t-elle finalement conclu.

0
Laisse ton avis, ton commentaire !x
()
x