One Ok Rock de l’énergie made in Japan

Venu du pays du soleil levant, le groupe One Ok Rock s’affirme comme la nouvelle émergence de la scène alternative rock japonaise. Véritable boule d’énergie, le groupe nous envoie un rock novateur, puissant, électrique qui vous prend aux tripes et ça fait du bien.

Le nom du groupe provient de la prononciation japonaise de One O’clock (transcrit en wanokurokku), qui pour eux était l’heure à laquelle ils réservaient le studio d’enregistrement

Du lycée à la scène

C’est à la période du lycée à l’été 2005 que Yamashita Toru (chant et guitare) fonde le groupe One Ok Rock en compagnie de Obama Ryota (basse) et Onizawa Alexander (guitare). Puis très rapidement le groupe est rejoint par Morita Takahiro, fils du célèbre chanteur d’enka Shinichi Moriuchi,  repéré par Toru qui prend la place de chanteur principal du groupe.

Œuvrant principalement en live, c’est en 2006 que One Ok Rock est officiellement mis sur le marché en tant que groupe indépendant. C’est grâce à la sortie de deux EP One Ok Rock et Keep It Real qu’ils commencent à se faire connaître jusqu’à se faire repérer par le major Amuse Records qui les signe en 2007. Grâce à cette signature et l’arrivée, après deux ans, de Kanki Tomoya en tant que batteur officiel, le groupe sort son premier single Naihi Shinsho.

L’incident qui failli perdre le groupe

Fort d’un succès de plus en plus affirmé et d’une notoriété grandissante, le groupe One Ok Rock sortira plusieurs singles et deux albums jusqu’à l’incident survenu en 2009. Le 13 Mai 2009, une annonce a été faite sur le site officiel de One Ok Rock : Alex ne fait plus partie du groupe en raison de l’incident survenu dans un train un mois plus tôt. Ce dernier avait touché la cuisse d’une jeune femme sans sa permission ; même si aucune plainte n’a été déposée, il a du quitter le groupe. Eh oui, on ne rigole pas avec les mœurs et la bonne conduite au Japon.

Cet « incident » provoquera la suspension des activités du groupe et l’annulation de la sortie d’un nouveau single. Les membres du groupes s’interrogeant même sur la suite de leur avenir. Heureusement il n’en fut rien et One Ok Rock revient avec quatre membres seulement et un nouveau single : Kanzen Kankaku Dreamer en 2010.

Une reconnaissance grandissante

Tout au long de leur carrière, le groupe à évolué, murit, intégrant de nouvelles sonorités venues du rap ou du métal qui donneront en 2011 un album, Zankyo Reference dont le titre C.h.a.o.s.m.y.t.h., plus varié, mais tout aussi puissant et surtout remarquable par le mélange dans les textes de l’anglais et du japonais qui leur permet une reconnaissance internationale.

De plus en plus remarqué le groupe One Ok Rock se distingue aussi par ses collaborations et ses participations à des « thèmes songs ». Ainsi leur titre  Be the Light sera choisi comme chanson thème pour le film d’animation Albator, jusqu’à la consécration avec leur septième single The Beginning qui devient le générique du film Kenshin Le Vagabond, et un sixième album  Jinsei X Boku qui sort en 2013 qui se révèle plus sombre mais surtout le plus aboutit de leur discographie.

En 2013, enfin, c’est le début d’une reconnaissance internationale grâce à leur tournée européenne Who are you ?? Who are we ?? Tour avec des passages à Londres, Amsterdam, bonn et surtout Paris avec deux dates au lieu, la première ayant été sold out.

Il ne manquait plus qu’un passage sur le sol Américain pour que le groupe ait réalisé un petit tour du monde. C’est chose faite avec l’annonce de leurs premiers concerts aux Etats-Unis, à Los Angeles le 7 février 2014 et à New-York le 9 février ! Seulement deux dates pour leur premier passage… mais cela n’est que le début car pour l’année 2014 : le groupe annonce une année qui se déroulera pour l’essentiel à l’étranger.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer