Revoilà Les Innocents avec « Les Philharmonies Martiennes » !

Quinze ans après la séparation du groupe, Les Innocents nous reviennent avec dans leur musette leur nouveau titre « Les Philharmonies Martiennes » extrait de leur futur album Mandarine dont la sortie est prévue au mois de juin. Un titre à venir découvrir sur #Aficia.

En amour comme en chanson, il faut parfois savoir s’éloigner pour mieux se retrouver, voilà qui convient bien aux deux membres emblématiques du groupe Les Innocents, JP Nataf et Jean-Christophe Urbain qui concrétisent leurs retrouvailles avec ce nouveau titre « Les Philharmonies Martiennes », duo vocal tout en guitares et en paroles sur ce qui fut et aujourd’hui revient.

C’est en 1982 que naît le groupe Les Innocents, en hommage aux Clahs, fondé par Jean-Philippe Nataf, dit JP Nataf, qui se trouve être en fait le prolongement de son premier groupe Les Privés qu’il avait créé lorsqu’il était au lycée dans la région lilloise. Composé de Bertrand Sansonetti (dit Tramber) à la guitare, Rico à la basse et Pierre Morin à la batterie, le groupe monte à Paris pour jouer dans les salles de la capitale et auto-produisent en 1985 un premier 45 tours « Pamela ».

Grâce à leur rencontre avec le producteur Jay Alanski, ils peuvent réaliser une démo qui pourra être présentée aux maisons de disques et bien leur en prend car ils sont signés par Virgin qui édite l’année suivante ce qui deviendra le premier succès du groupe « Jodie » qui se vendra à 150 000 exemplaires. Jean-Christophe Urbain rejoint alors le groupe comme claviériste puis remplace Bertrand Sansonetti lorsque le guitariste quitte le groupe.

Malgré ce premier succès, leur premier album Cent mètres au paradis sorti en 1989 ne recevra qu’un accueil mitigé et il faudra attendre 1992 et la sortie de leur second album Fous à lier pour voir exploser la Les Innocents - Les Philharmonies Martiennescarrière des Innocents avec plus de cinq cents mille exemplaires vendus.

En effet comment oublier des titres comme « Fous à lier », « Un homme extraordinaire » et surtout le tube du groupe Les Innocents, « L’autre Finistère » qui les mèneront jusqu’aux sommets des charts français et une consécration aux Victoires de la musique en 1994. Prestation qu’ils rééditeront en 1996, suite à la sortie de leur troisième album Post-Partum en 1995, qui les consacre comme fleuron de la scène française. Et pourtant, pourtant, malgré un troisième sacre aux Victoires de la musique en 1997, le groupe s’épuise, miné par la pression médiatique et populaire, la concurrence d’autres groupes comme Louise Attaque ou Noir Désir, vers qui le public se tourne, et surtout il faut bien le reconnaître le conflit d’égo entre les deux membres du groupe JP et Jean-Christophe. Tout cela s’en ressent lors de l’enregistrement de leur quatrième album éponyme Les Innocents en 1999 et l’album, malgré de bonnes critiques, déçoit le public qui ne suit pas et sonne le glas du groupe avec le départ l’année suivante de Jean-Christophe Urbain, départ qui provoque l’annulation de la tournée du groupe et leur séparation en 2000.

Il faudra alors attendre trois ans pour que JP Nataf et Jean-Christophe Urbain se croisent de nouveau pour le mixage de leur compilation et réalisent, une fois les rancœurs passées, que leur estime est toujours présente et que le plaisir de se retrouver se transforme peu à peu en véritable amitié. Chacun poursuit sa route et ses projets mais les deux compères prennent maintenant vraiment plaisir à se retrouver de temps en temps pour jouer l’un avec l’autre. Ce n’est vraiment qu’en 2009 Jean-Christophe Urbain rejoint JP Nataf pour l’aider à finaliser son deuxième album solo Clairs que les deux hommes réalisent qu’ils ont véritablement quelque chose à faire ensemble. C’est chose faite en 2013 où ils annoncent leur volonté de retravailler ensemble à la composition semi-acoustique  de nouveaux morceaux et la volonté de reformer Les Innocents avec Michael Rushton, Christopher Board et Bernard Viguié comme nouveaux membres. Chose faite et concrétisée avec ce premier single « Les Philharmonies Martiennes », en attendant l’album, prémices, souhaitant leur, d’une nouvelle carrière aussi prometteuse que fut la première.

aficia.

GRATUIT
VOIR