« Tout sera pardonné » : Isabelle Boulay donne une teinte rock à son nouveau single écrit par Raphaël

Isabelle Boulay - © Peter Lindbergh 02
Isabelle Boulay - © Peter Lindbergh

Comme nouvel extrait de l’album En vérité, Isabelle Boulay choisit le titre « Tout sera pardonné », réinventé avant d’être envoyé aux radios. C’est en écoute sur aficia !

Isabelle Boulay a fait son choix. La chanteuse québécoise qui est actuellement en tournée chez nous, et ce jusqu’à la fin de l’année, a décidé d’extraire une troisième piste de son nouvel album En vérité. Pour succéder aux singles « Un souvenir » et « Toi moi nous », elle mise sur « Tout sera pardonné », laquelle a été spécialement réinventée pour l’occasion, avec de nouveaux arrangements rock, plus musclés. Elle a fait confiance à son compatriote musicien Alex McMahon pour faire évoluer cette chanson écrite par Raphaël et centrée sur l’apprentissage dans une relation de couple.

Benjamin Biolay, Carla Bruni & Co.

Isabelle Boulay évoque l’importance de savoir maîtriser « des divergences ou des écueils » , tout en continuant de « s’aimer quand même »« Ça faisait très longtemps que j’avais envie de travailler avec Raphaël. Je lui avais demandé des chansons il y a quelques années. C’est un artiste que j’aime beaucoup » expliquait l’interprète de « Quelques pleurs » au sujet de cette collaboration, ajoutant que le chanteur, récemment de retour avec Anticyclone, avait donné une « direction nouvelle » à son univers.

Découvrez le nouveau single d’Isabelle Boulay :

Publié au printemps, le 15ème album d’Isabelle Boulay est encore une fois le fruit d’une collaboration avec Benjamin Biolay, crédité de la plupart de ses tubes. « Avec Benjamin, je ne me sens pas obligée de m’expliquer. Comme il me connaît depuis une vingtaine d’années, je bénéficie du fait qu’il me comprenne totalement. C’est quelqu’un qui a envie d’atteindre les mêmes niveaux d’exigence que moi. Professionnellement parlant, c’est un alter ego » nous confiait l’artiste en interview il y a quelques semaines, tout en soulignant l’importance de l’apport d’autres talents sur En vérité, citant notamment Carla Bruni et Julien Clerc, Cœur de Pirate ou La Grande Sophie.