Soprano et ses invités clôturent en beauté le « Cosmo Tour » à Marseille !

Après un an et demi de tournée, Soprano finissait en beauté l’année 2015 en posant pour la toute dernière fois son « Cosmo Tour » sur le sol Marseillais… Notre Live Report est à découvrir sur aficia.

Contrairement à sa venue au Festival de Nîmes où nous nous étions aussi déplacés où c’était à ciel ouvert, Soprano débarquait au Dôme de Marseille ce lundi 21 décembre pour un concert à guichet fermé dans la plus grande salle marseillaise. Ultime date de sa tournée, après un an et demi d’allées retours en France et à l’étranger, le rappeur s’offrait à lui-même et pour la toute dernière fois un grand moment de gloire, de fête et d’émotion…

Mais avant que Soprano en personne débarque, il fallait faire chauffer la salle. Pas de première partie d’annoncée, mais une bande son regroupant le répertoire de Jul, L’algérino, Alonzo, et des ballons géants de la marque de vêtements « Kwell » (marque de Soprano) circulaient dans la fosse. Après vingt minutes d’attente, Soprano arrivait enfin, par derrière, avec un show à l’américaine. Dans une tenu de clown, (bon, seulement pour le nez), l’auteur de « Darwa » annonçait d’entrée de jeu le thème de la soirée : « Ce soir c’est la dernière, donc on va mettre le feu », en ajoutant plus loin, « On aura quelques surprises ! ». Et effectivement, il tenait sa promesse en interprétant de nombreux de ses tubes, datant parfois de plus de dix ans comme « A la bien ». Mais ce n’est pas vraiment ça qui a charmé le plus le public. L’arrivée triomphale des Psy 4 de la Rime a chamboulé le Dôme. Ensemble, ils reprenaient « La Belle vie le Zin » d’Alonzo et évidemment « Visage de la Honte » du groupe. Ils ne manqueront pas de  porter un hommage à Sya Styles, membre de la Psy 4, décédé dans l’année en lançant « Faites bordel pour lui ! ».

Hommages et dédicaces…

Après cet interlude, Soprano reprenant son show en solo. Il n’oublie pas ses racines : « Je suis fier d’être marseillais ». Il remercie son public d’être là depuis tant d’années : « Ca fait 10 fois qu’on vient ici, c’est fou ! ». Il continue de chanter en live les singles de son dernier album Cosmopolitanie, réédité à l’automne et déjà écoulé à 400 000 exemplaires. Parmi les titres forts, « Ils nous connaissent pas », « Millionnaire », « Clown » ou encore « Kalash n’ Roses » en hommage aux victimes des récents attentats. Beaucoup de messages forts et porteurs, Soprano rassemble le public à sa cause et rend également hommage à tout ce qui se passe au Mali, en Tunisie en déclarant que « ce qu’il s’est passé à Paris, c’est ce qu’il se passe tous les jours là-bas ».

Découvrez le clip de «  Hiro »  :

Toujours dans les hommages et dédicaces, il adresse quelques petites notes à ses enfants « qui sont présents dans la salle ». Une chanson pour Lenny, une autre pour Inaya et une dernière pour Luna était ainsi destinées. Puis, il leur déclare son amour en leur rappelant que « Je suis souvent sur la route ». A ce moment précis, une nouvel invité arrivait… Black M ! Les deux grands rappeurs du moment interprétaient donc logiquement sur une énergie débordante « Sur ma route ». Enfin, un dernier hommage a été fait en chantant « Hiro » sans Indila. Les images des clips étaient quant à eux proposés en arrière plan, sur grand écran. En enchaînant sur du Bob Marley et du Michael Jackson, Soprano montre qu’il est véritablement un modèle et qu’il s’appuie sur d’autres figures emblématiques.

https://twitter.com/Sopranopsy4/status/679087710661943297

Une fin de soirée grandiose…

La dernière partie du concert était consacrée à la fête : « Maintenant, et jusqu’au bout, je veux vous voir danser ». Ses frères Zak et Diego étaient bien entendu de la partie pour ambiancer le public venu très nombreux. Les tubes récents s’enchaînent : « Fresh Prince », « C’est ma Life », son nouveau single « Barman »  ou encore une ambiance années 80 avec une boule à facette multicolore en fond d’écran. Le show se terminait en reprenant « Can’t Hold Us » de Macklemore et en mettant le feu sur « Cosmo ». Toute son équipe, la technique et les danseurs du « Cosmo Tour » se présentaient sur scène, pleine de confétis, pour un final à la hauteur d’un an et demi de tournée…

Le plus : Le fait que ce soit la dernière date du « Cosmo Tour », Soprano a assuré un show divin de près de deux heures, avec émotion, folie et énergie. Des guests étaient là, des hommages ont été faits. Rien de plus rien de moins manqué sauf que…

Ce qu’il manquait : Malgré la réédition de son album « En route vers l’Everest », Soprano n’a pas interprété ses nouveaux titres inédits hormis « Barman ».

0
Laisse ton avis, ton commentaire !x
()
x