Vianney en concert, nous y étions !

Sur les routes de France depuis quelques mois, Vianney s’est arrêté ce vendredi 13 mars à Arles, dans le Sud Est de La France, une ville qui l’a particulièrement touché, et cela s’est ressenti dans son interprétation. #Aficia y était et peut en témoigner !

Récompensée d’une victoire de la musique il y a quelques jours, Vianney peut être très fier de l’année 2014 qu’il a passé, tant sur scène où il a  notamment fait les premières parties de Florent Pagny ou encore de Cats On Trees, mais aussi en radios où ses titres « Je te déteste » et « Pas là » ont eu un certains succès. Ce vendredi 13 lui a porté chance puisque l’artiste a littéralement emporté le public arlésien avec lui, avant de nous raconter quelques confidences sur scène. En effet, juste après qu’il ait capté le public du Cargo de Nuit (qui affichait complet !) avec son titre « On est bien comme ça », Vianney nous confiait qu’il vivait sur Arles il y a encore deux ans, mais… dans la rue. Un moment d’émotion planait alors dans la salle alors que l’ambiance générale était très chaleureuse ce soir là ! Timide et seul sur scène, le chanteur chantait tout à tour les très belles pistes de son premier album « Idées Blanches ». Il n’oublia pas d’interpréter bien entendu « Veronica » ou encore « Tout seul », deux morceaux forts de son album.

Tout au long du show, Vianney n’a pas cessé de faire remarquer qu’il était seul sur scène. Mais instrumentalement parlant, il ne l’était pas. A plusieurs reprises, il changeait de guitares. Aussi, il était accompagné d’un instrument qui lui permettait d’enregistrer ses propres voix au cours d’une chanson, faisant apparaître plusieurs voix sur une même chanson et laissant croire qu’il y avait des musiciens derrière lui. Un travail très professionnel et magistral qui dura toute la soirée pour notre plus grand plaisir.

A la moitié du concert, en plus d’enlever son pull, Vianney prévenait au public essentiellement âgé de la trentaine (à l’exception d’une petit fille de 11 ans qui s’est fait positivement remarquée !) qu’on entrait dans une phase de « chansons plus tristes » à l’image de « Chanson d’hiver » ou « Pas là » qu’il n’a pas manqué d’interpréter pour clore son live. On notera également de très belles performances vocales lors de chansons interprétées, s’il-vous-plait, à cappella. Un silence régnait dans la salle pour écouter la voix haute perchée de Vianney pour écouter une reprise de Barbara. Oui, en plus de chanter seul sur scène, sans micro un de ses propres titres, il a réinterprété à sa façon le titre « Quand reviendras-tu ». Un talent indéniable, un humour mis en pratique lors des transitions de chansons, cet artiste a un très fort potentiel, peut-être pas encore assez mis en lumière aujourd’hui. Mais ce qui est sûr c’est que sur scène, il fait vivre à son public et ceux pendant 1h30, des sensations uniques. Ce personnage humble et authentique ira sans doute très loin.

Nous vous invitons ainsi à découvrir les dates de tournée de Vianney directement ici.

aficia.

GRATUIT
VOIR