Wax Tailor : un titre au parfum de blues avec « I Had A Woman »

Après une grande tournée avec son orchestre symphonique, Wax Tailor est de retour avec un nouveau single « I Had A Woman » à découvrir avec aficia.

Wax Tailor, un nom qui sent bon l’Amérique et dont on pourrait s’attendre, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, à voir apparaître un artiste venu des quartiers new-yorkais.

Détrompez-vous, car derrière ce nom de scène apparaît Jean-Christophe Le Saoût, né à Vernon, dans L’Eure, en 1975. Il est vrai que cet auteur, compositeur et producteur cultive depuis toujours un goût prononcé pour la musique noire américaine, notamment des années soixante.

Si Jean-Christophe Le Saoût a commencé la musique dans les années 90, du côté de Mantes-la-Jolie, ce n’est qu’en 2005 qu’il se révèlera vraiment avec son projet Wax Tailor et l’album Tales of the Forgotten Melodies. Un premier album de qualité qui le fait connaître dans l’hexagone et même au-delà puisque peu de temps après la France, l’opus sort aux États-Unis.

Évoluant dans un registre Trip hop et hip-hop, Wax Tailor y intègre les rythmes electro downtempo qui seront sa marque de fabrique. Appelé aussi chillstep ou downbeat, le downstep, comme son cousin le dubstep est un genre de musique plus lent, plus mélodieux, transcendant. Il intègre aussi des instruments acoustiques, voir symphoniques, dont Wax Tailor deviendra rapidement une des références du genre.

Dans notre ère de modernité, Wax Tailor n’est peut-être pas un pilier des réseaux sociaux, mais qu’importe, sa musique parle pour lui. Une musique qui le mènera aux quatre coins de la planète tout au long de sa carrière au travers des concerts et des festivals.

Car c’est véritablement sur scène, devant un public toujours conquis, que s’exprime véritablement tout le potentiel de ce brillant artiste. Une palette de talents qu’il exploitait vraiment lors de son dernier projet avec un orchestre symphonique qui sublimait encore plus sa musique.

Avec « I Had A Woman », Wax Tailor retrouve donc ses amours de toujours, la musique noire américaine dans ce qu’elle a de plus profond, de plus viscéral et institutionnel, c’est-à-dire le blues.

Dès les premières notes de guitares saturées, typiques du genre, et d’harmonica, on se retrouve au cœur du Mississipi ou dans les rues de Chicago, Détroit ou Saint Louis qui furent les berceaux d’un genre qui inspirera, au travers des décennies, aussi bien des artistes noirs que blancs.

« I Had A Woman » est un véritable et brillant hommage à ce genre musical où Wax Taylor laisse de côté les accords electro pour laisser s’exprimer complètement les instruments et faire de ce titre un morceau que n’auraient pas renier les plus grands noms du genre.

Alors simple hommage à un style musical qui a toujours inspiré Wax Taylor ou œuvre complète, pour avoir la réponse, il faudra attendre la parution de son nouvel album dont la sortie est prévue en octobre, avant sa grande tournée française qui débutera au mois de novembre. En attendant régalez-vous avec ce « I Had A Woman » rhythm’n’blues en diable.

Découvrez « I Had A Woman » de Wax tailor :

0
Laisse ton avis, ton commentaire !x
()
x