Zach Février à La science Infuse

Zach Février, un nom totalement inconnu dans les bureaux #Aficia… Alors forcément quand nous avons reçu son album nous étions à la fois curieux et septiques devant cet artiste à la science infuse. Nous avons donc pris le risque de mettre son premier album, Le Monde Réel, dans notre platine pour au final y découvrir un artiste absolument surprenant !

Le premier album de Zach Février est dans les bacs depuis lundi, un album signé avec My Major Company Label, maison de disque largement connue maintenant du grand public avec des productions comme Irma, Grégoire, Dumé, Joyce Jonathan, Cassandre, Joy Wild, Nicom… Cet album porte le doux nom « Le Monde Réel« , un peu comme si Zach Février voulait nous conduire sur des terres pas forcément ancrées dans la réalité, un monde parallèle qui n’appartient qu’à lui.

Mais avant de parcourir les 12 pistes de son album nous avons voulu en savoir plus sur le personnage…

Zach Février

L’artiste nous vient tout droit de Belgique, Namur pour être précis dans nos propos. La musique semble être une évidence pour cet enfant avec une mère pianiste et un père ingénieur du son. C’est donc logiquement qu’il s’inscrit au conservatoire pour y apprendre le piano et la guitare dès l’âge de 7 ans. Formation classique qu’il délaisse quand l’adolescence pointe le bout de son nez, il se plonge alors dans un monde plus pop avec l’idée et la forte envie d’écrire ses propres morceaux.

Après les années jeun’s, la passage presque obligé dans un groupe où il assure le chant, la composition, la guitare… il se dirige vers des études d’ingénieur du son. C’est avec cette formation qu’il comprend la structure même d’un album, qu’il n’y a pas de grand disque sans cette phase si importante, celle du studio, de la prise de son, de l’importance des instruments, de l’acoustique…

Il devient donc ingénieur du son mais son envie de scène reste présente, cette envie d’être l’artiste que l’on écoute, pas celui qui fait des miracles dans le studio, dans l’ombre. Il commence alors à être musicien, au piano ou à la guitare, il fait le tour du monde : Japon, Chine, Etats-Unis, Portugal, France et Belgique bien-sûr. De quoi forger une solide expérience du live. Mais cela ne semble pas lui suffire, il faut réellement que sa musique s’exprime, c’est sans doute le moment de faire sa propre musique, un moment qui arrive en 2007.

C’est donc en 2007 que Zach Février sort un premier single en Belgique. Un bon accueil du public, les concerts qui s’enchaînent… Un joli succès qui lui permet de se produire aux Francofolies de Spa et de remporter un prix au Franc’off.

Le Monde Réel

Au fil du chemin le premier album de Zach Février prend forme. Zach affine au fil du temps les textes, la composition, les arrangements. C’est ce lundi que l’on a dans les mains le résultat de ce long parcours, un résultat surprenant mais plaisant et hétéroclite.

Sur cet album Zach Février semble être aux manettes de chaque parcelle disponible : réalisation, enregistrement, écriture et composition, arrangements… Un album qui respire ses inspirations qui l’accompagnent depuis son plus jeune âge, Michel berger, Daniel Balavoine, Brel mais aussi la pop anglo-saxonne Manic Street Preachers, Keane et des artistes plus inattendus Saybia, Backstreet Boys.

Zach Février parle de son Monde Réel, de ce qui le compose, de cette réalité que l’on affronte chaque jour : la solitude, l’abandon, la peur de vieillir… L’album nous plonge dans un univers qui rythme les sentiments de l’artiste : décalé, drôle, touchant, lyrique, improbable.

Tu te consoles ouvre cet album, ritournelle de la vie parallèle, celle de vouloir parfois être quelqu’un d’autres dans un monde idéal qui ne semble pas exister. La Science Infuse, premier single proposé au public, est quand à lui un titre qui reflète parfaitement l’esprit excentrique de l’album où Zach se place dans la peau d’un personnage ayant réponse à tout.

Comme une rétrospective de sa vie le titre Star nous raconte sur un air pop édulcoré cette envie folle d’être sur les planches, sous les feux des projecteurs, peu importe la manière de devenir star. Plus doux, plus profond, plus touchant il y a Devenir Grand : un piano qui résonne doucement sur une voix fragile pour une prière d’un homme qui ne veut pas grandir. Devenir Grand nous a juste touchés par l’orchestration et la voix surprenante de Zach Février : un texte touchant, une composition simple mais parfaite et une monté en puissante calculée au plus juste : un grand titre !

En bref l’album de Zach Février est une belle surprise, un premier essai qui semble pouvoir présager le meilleur pour le futur de l’artiste. On regrette toutefois le manque homogénéité de l’album : bien que la touche de l’artiste soit présente on se perd parfois dans le style. Mais à l’image de Devenir Grand, Zach Février nous prouve qu’il peut le devenir avec encore un peu de chemin et de Science Infuse !

[toggler title= »Le Monde Réel sur Amazon » ][amazonmp3 asin= »B00N9HU9VG »][/toggler]   [toggler title= »Le Monde Réel sur Rdio » ]

https://rd.io/e/Qj4ITq0/

[/toggler]   [toggler title= »Le Monde Réel sur iTunes » ]

[/toggler]