Cali chante Léo Ferré en toute sobriété

C’est avec un album dépouillé de superflu que Cali fait son retour. Faut-il écouter cet effort ? Réponse avec aficia !

À cinquante ans Cali semble avoir la capacité de nous surprendre, encore. Le rockeur de la chanson française fait en effet un retour sous forme d’hommage, saluant un poète, un homme, une œuvre.

Cali c’est une fougue, celle de la vie et de la musique. Une passion dévorante, une voix profonde et grave. C’est une carrière, riche, offrant des albums comme L’amour parfait (2003), L’Espoir (2008) ou encore Les choses défendues (2016), son dernier effort en date.

Mais son retour en 2018 est un bon dans le passé. Un retour aux choses simples avec la reprise du répertoire de Léo Ferré . C’est un beau un cadeau que Cali se fait à lui-même avant de le partager avec son public…

Sobriété…

Quand Cali chante Léo Ferré c’est dans un premier temps le mot sobriété qui s’impose. Un dépouillement qui s’écrit avec la présence de Steve Nieve (David Bowie, Mick Jagger, Sting, Bono…) et son piano omniprésent dans l’opus. Une présence qui se confronte à la guitare de François Poggio

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
Afficher plus
Fermer
aficia

GRATUIT
VOIR