Céline Dion : faut-il écouter l’album « Encore un soir » ?

Céline Dion - DR.
Céline Dion - DR.

Quelques mois seulement après le décès de son époux René Angélil, Céline Dion revient avec un nouvel album, Encore un soir, influencé par ce tragique événement.

Très attendu, le nouvel album de Céline Dion a d’ores et déjà fait couler beaucoup d’encre. Notamment parce qu’il fait suite au drame qui a bousculé sa vie au mois de janvier, et dont il s’inspire forcément. En effet, souhaitant honorer la mémoire de son ancien imprésario et mari René Angélil, l’artiste a pris la décision de poursuivre ce qu’il considérait comme étant sa plus grande oeuvre, cette carrière jalonnée de nombreux succès.

Une ode à la vie

Encore un soir raconte le cheminement que Céline Dion a parcouru depuis le décès de René, à qui elle semble s’adresser directement dans le titre « Plus qu’ailleurs », rappelant que l’amour triomphe de la mort, dans « Ma faille », promesse d’un amour éternel écrite par Zaho, ou dans « Si c’était à refaire », une ballade confession qui revient sur leur rencontre déterminante. Mais point de larmes ni de lamentations.

Comme elle l’avait annoncé à travers le titre éponyme de son nouveau cru, signé Jean-Jacques Goldman – et au demeurant le meilleur de l’album -, la diva n’entend pas s’apitoyer sur son sort et se projette sereinement dans le futur. C’est ce qui la pousse à rappeler les valeurs essentielles qui unissent la famille, indispensable dans les moments difficiles. Notamment à travers le titre « Je nous veux », la pièce maîtresse de cet album puisqu’elle rappelle entre les lignes que c’est bel et bien l’amour qui fait battre son cœur. C’est ainsi que Céline cherche aussi à se rapprocher de ses enfants, endossant son rôle de mère le temps d’un titre signé Mutine/Florent Mothe : « Les yeux au ciel ». Avec « L’étoile », elle clame son besoin d’avancer avec un certain panache, et estime qu’elle a su triompher des épreuves (« Ma force »). Un propos positif et bien construit donc, qui convainc sur le fond, moins dans la forme.

Des productions plus modernes

Encore un soir alterne en effet entre ballades et titres pêchus aux arrangements beaucoup plus modernes que certaines des dernières productions francophones un peu moles et datées de Céline, lorgnant même sur le R&B (« Ma faille »). Aux crédits de trois morceaux, Zaho insuffle une véritable énergie à l’univers de la chanteuse qui, malheureusement, place bien trop souvent en retrait une voix qui ne le mérite pourtant pas. Cette volonté de modernité se ressent aussi sur les titres écrits par Mutine et Florent Mothe, aux influences folk, mais dont les textes peinent à nous convaincre réellement.

De ces collaborations, auxquelles s’ajoutent celles avec Francis Cabrel, Serge Lama ou encore Grand Corps Malade, découle un ensemble plutôt disparate dont on retient néanmoins une majorité de titres, comme cette reprise de Robert Charlebois (« Ordinaire ») qui se charge de nous rappeler que Céline est une grande interprète.

Découvrez Encore un soir, le nouvel album de Céline Dion :

Verdict
Encore un soir est un album cohérent qui adopte la forme d'une ode à la vie, témoin d'une volonté de renouvellement, de prendre des risques, quitte à déplaire. Céline Dion assure néanmoins ses arrières avec des ballades touchantes et bien écrites. Ce disque n'a pas l'envergure de S'il suffisait d'aimer ou D'eux, mais il a le mérite de nous réconcilier avec le répertoire francophone de Céline.
3
Satisfaction d'écoute