« Les 3 Mousquetaires » : nous avons écouté l’album du spectacle musical !

Olivier Dion - Les Trois Mousquetaires -

Voilà près d’un an qu’est annoncé l’album Les 3 mousquetaires du spectacle musical portant le même nom. Trois extraits ont permis de goûter à la teneur de l’opus. aficia a écouté pour vous l’album en avant première, et donne son avis !

C’est en juin 2015 que les hostilités ont été lancées. Le premier extrait « Je t’aime c’est tout », joliment interprété par le beau gosse du projet, Olivier Dion, annonçait clairement un album pop. Il raconte les aventures de d’Artagnan, inspirées du roman publié au XIXème siècle, venant rejoindre le corps des mousquetaires et plus particulièrement ses acolytes Aramis (Damien Sargue), Athos (Brahim Zaibat) et Porthos (David Ban). Un spectacle moderne, des artistes talentueux, une musique associant aventure et héroïsme, l’album ne pouvait qu’être bon. Verdict.

Nous entrons rapidement dans le vif du sujet avec le « thème » des « 3 mousquetaires », première piste. Nous savons d’entrée de jeu où nous sommes, dans quel univers, annonçant une suite exaltante. Effectivement, le Canadien Olivier Dion prend les rênes avec les décapants singles « Je t’aime c’est tout » et « De mes propres ailes », déjà connus. On enchaîne avec la ballade, et l’une des seules, « Un Jour », interprétée par Damien Sargue, devenant ainsi l’une des chansons phares du disque.

Comme le disaient Olivier Dion et Damien Sargue lors de l’interview accordée cette semaine à aficia, « d’habitude, dans une comédie musicale, il y a 3, voire 4 bons titres, là ils sont tous bons ». On ne peut que valider ce commentaire lorsque l’on écoute « Face à Face » de Victoria, qui livre une réelle démonstration vocale. Emji crée quant à elle la surprise sur « Je suis Cash », un titre pop-électro, bien loin de l’univers de son disque Folies Douces.

La devise « Un pour Tous, Tous pour 1 » est respectée !

Golan Yosef se démarque avec le titre solo « On My Mind », interprété dans la langue de Molière et dans celle de Shakespeare. Sur un beat eighties, l’artiste nous transporte, comme Meganqui surprend avec la sublime ballade amoureuse « Et si c’était lui ». Autre titre fédérateur : « Ho Hé ». Propulsé par les chœurs des autres artistes de la troupe, cet up-tempo met en avant la voix limpide de David Ban, alias Porthos.

« Un pour tous, tous pour un » est emmené par Damien Sargue, Olivier Dion et David Ban – un trio infernal – et se présente d’emblée comme l’hymne de l’album. Second trio, et pas des moindres, « Levons-nous » est la dernière chanson de l’album, et nous comprenons également pourquoi. Potentiel prochain single, le morceau mélange les styles. Quelques chœurs font irruption et une superbe envolée celtique vient enjoliver le refrain. Épique ! Dommage pour son texte. Tout aussi inattendu, « Seul contre tous », met en valeur la voix éraillée de Christophe Héraut. Enfin, le duo « Reste » de Megan Lanquar et Olivier Dion séduit. Les deux voix, très unies, évoquent la déchirure.

Découvrez l’album du spectacle musical Les 3 Mousquetaires :