Jean-Jacques-Goldman_05
Jean-Jacques Goldman - DR.

« Puisque Tu Pars » : l’ambiguïté du texte de Jean-Jacques Goldman…

[dropcap]À[/dropcap] l’automne 1987 paraît dans les bacs le cinquième album studio de Jean-Jacques Goldman. Après trois singles, l’artiste décide de sortir « Puisque Tu Pars », chanson au texte qui se veut pour le moins énigmatique. aficia décrypte pour vous l’un des plus grands succès de l’artiste.

Extrait du double album intitulé Entre Gris Clair et Gris Foncé, « Puisque Tu Pars » est le quatrième single issu de l’opus sorti le 5 novembre 1987. Grand classique de Jean-Jacques Goldman, la chanson qui possède deux versions (une longue de près de sept minutes trente pour l’album, une autre de presque cinq minutes pour le 45 tours et plus adaptée au format radiophonique), est parue à l’été 1988. Si le texte montre une sensibilité certaine, il en demeure cependant plusieurs interprétations possibles.

Des paroles floues…

À travers différentes interviews, l’artiste a exprimé la volonté d’écrire une sorte d’hymne pour son public qu’il pourrait chanter à la fin de chaque concert, mais également le souhait d’aborder le thème du départ de manière positive et non pas triste.

Si la chanson traite de manière évidente l’idée de la séparation amoureuse au premier abord, le texte laisse transparaître une complexité que le public et certains auteurs de biographies n’ont pas manqué de souligner. Même si l’artiste l’a démenti en indiquant que cette chanson n’était pas liée à une disparition personnelle, « Puisque Tu Pars » aurait été écrite en hommage à son demi-frère aîné Pierre Goldman, activiste d’extrême gauche et braqueur, assassiné à Paris le 20 septembre 1979 (Maxime Le Forestier a par ailleurs dédié la chanson « La Vie d’un Homme » à Pierre Goldman sur son album Saltimbanque en 1975).

Des paroles telles « Parce qu’il est des douleurs/qui ne pleurent qu’à l’intérieur/Puisque ta maison, aujourd’hui c’est l’horizon/Dans ton exil, essaie d’apprendre à revenir/Mais pas trop tard » peuvent rappeler la thématique de la disparition, et laissent planer un certain mystère . Une interprétation au final, que chacun pourra faire à sa guise.

Vendue à plus de 550.000 exemplaires, « Puisque Tu Pars » sera l’un des tubes de l’été 1988. Certifiée Disque d’Argent, ce titre sera repris dans de multiples albums de l’artiste, notamment les compilations L’Intégrale 81/91 et Singulier.

On vous laisse avec « Puisque tu Pars » de Jean-Jacques Goldman :