Alma - Eurovision - © Thomas Hanses
Alma - Eurovision - © Thomas Hanses

Eurovision 2018 : les Français choisiront leur ambassadeur lors d’un concours télévisé

Changement en perspective ! Le prochain ambassadeur de la France à l’Eurovision sera choisi par les téléspectateurs, à l’issue d’un télé-crochet. Plus d’infos avec aficia !

Voilà 40 ans que la France n’a pas remporté l’Eurovision. Et pourtant, d’excellents candidats se sont présentés dans les différents pays qui ont accueilli le Concours depuis la victoire de Marie Myriam en 1977. Dernièrement, Amir a tout de même réussi à décrocher la sixième place avec son titre « J’ai cherché » qui l’a propulsé sur devant de la scène. C’était en 2016. Et cette année, la jeune Alma n’a pas démérité avec son « Requiem », récoltant 135 points. Pas suffisant pour s’imposer en tête du classement ! 12ème, la chanteuse a échoué face à Salvador Sobral et sa ballade « Amar pelos dois ». C’est pourquoi le 63ème Concours Eurovision de la Chanson se déroulera au Portugal en 2018.

Un casting ouvert à tous, sous certaines conditions

Et déjà la question du représentant de la France est posée. S’agira-t-il encore une fois d’une décision prise en interne par la délégation française et la directrice des divertissements de France 2, Nathalie André ? Non, dit-on d’emblée ! L’année prochaine, l’ambassadeur aura été choisi par nous, à l’issue d’un concours organisé par France Télévisions, « inédit et ouvert à tous ». « Vous êtes auteur, compositeur, interprète ou tout à la fois. Vous avez toujours rêvé de faire entendre votre voix, vos textes, votre musique en Europe et dans le monde entier. Ce concours est pour vous » précise-t-on dans un communiqué.

Alors, ce n’est pas totalement une première puisque l’an dernier déjà, France 2 avait ouvert un casting. Mais cette fois-ci, les candidats en lice seront révélés à la télévision dans le cadre d’un prime spécial qui adoptera la forme d’un télé-crochet, produit par ITV Studios France (« The Voice », « Quatre mariages pour une lune de miel »…). L’idée est bien-sûr de fédérer nos compatriotes autour de l’Eurovision, tombé quelque peu en désuétude chez nous.

Déjà vu en Suède et en Italie

Plusieurs règles s’imposent à ceux qui comptent s’inscrire, comme par exemple le fait de proposer uniquement un titre inédit (au 1er septembre 2017) qui comporte « au moins 70% de paroles en français ». Pour tenter votre chance, c’est par ici.

D’autres pays procèdent déjà ainsi depuis plusieurs années (27 cette année), dont l’Espagne et la Suède, mais aussi l’Italie, qui organise le très célèbre festival de Sanremo durant lequel le candidat du pays est choisi, et dont on dit même qu’il a inspiré la création de l’Eurovision en 1956.

Regardez le teaser annonçant le lancement du concours sur France 2 :