Benjamin Biolay en concert : comment c’est ?

Benjamin Biolay est reparti sur les routes pour défendre son nouvel album. Il vient de faire un passage remarqué et apprécié chez lui, à Lyon. Report avec aficia !

Revenir à Lyon est à chaque fois un réel plaisir pour Benjamin Biolay. Un sentiment partagé avec pas moins de 4.000 spectateurs venus assister à son concert dans le cadre des Nuits de Fourvière, le 19 juin. Il faut dire que depuis la sortie, l’année dernière, de son album Palermo Hollywood, Benjamin Biolay n’arrête plus ! Il y a quelques semaines, il a dévoilé le deuxième volet des nombreuses chansons enregistrées entre la France et l’Argentine. Ce concert lyonnais qui avait lieu à quelques pas du Conservatoire National de musique de Lyon, là où le chanteur a fait ses gammes durant ses jeunes années, était donc l’occasion de faire découvrir les chansons de Volver en version live. Un moment unique !

La Femme ouvre le bal

Avant que le maître de cérémonie ne rentre en scène, le public a eu le plaisir de découvrir l’univers si particulier du groupe La Femme. Un peu frileuse au début, la foule s’est rapidement mise à danser sur les titres « Sphynx », « Mycose », « Tatiana » ou encore « Où va le monde ? ». Pendant près d’une heure, les jeunes pousses françaises ont fait preuve d’une aisance scénique incroyable, nous embarquant dans leur monde mêlant mysticisme, érotisme et passion.

Après un rapide changement de décor, le moment tant attendu est arrivé. Les retrouvailles chaleureuses entre Benjamin Biolay et le public lyonnais ont bien eu lieu. Complet depuis l’ouverture de la billetterie, ce concert s’annonçait chaud et puissant, même avant son commencement. « C’est drôle de jouer à la maison et de jouer un titre qui veut dire revenir » a-t-il lancé en préambule des deux heures heures de musique qui nous attendaient.

Benjamin Biolay - Live Lyon 2017 - © Marie Guillot FarnetiLe Biolay d’hier et d’aujourd’hui

Pour cette tournée, Benjamin Biolay s’est entouré d’un nouvel ensemble musical dans lequel on retrouve le guitariste Philippe Almosnino, ex-membre de Wampas. On (re)découvre avec délice les morceaux qui ont fait le succès du chanteur comme « La Superbe », « Ton héritage », « Padam » ou encore « À l’origine », chanté en fin de concert et sur lequel il donne tout quitte à finir à terre.

Mélangées aux anciennes chansons, les nouvelles font aussi sensation. Les cœurs fondent sur le romantisme de « Roma (Amor) », le public danse avec ferveur sur « Palermo Hollywood ». Du sensuel « ¡Encore Encore! » au rétrospectif « Volver » en passant par l’étonnant « Hypertranquille », le chanteur nous prouve, une fois de plus, l’étendue de ses talents.

Tout au long du concert, Benjamin Biolay s’est aussi prêté au jeu des reprises en mêlant ingénieusement le titre « Je pense à toi » d’Amadou & Mariam à son « Miss Miss ». Auteur-compositeur pour Élodie Frégé, il s’est aussi amusé à reprendre « La Ceinture ». Pour un autre petit voyage de l’autre côté de l’Atlantique, il s’est lancé dans une reprise du titre « Tuyo » de Rodrigo Amarante, thème principal de la série à succès « Narcos ».

Un show millimétré durant lequel Benjamin Biolay a tout donné pour le plus grand plaisir des spectateurs lyonnais à qui il a offert un dernier cadeau à travers le morceau « Lyon Presqu’île », dédié à la ville qui l’a vu grandir humainement… et musicalement.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer