Festival « Détonation » : la folie Bigflo & Oli, l’émergence de Rilès

C’est une fête qui a débuté le 28 septembre, et qui s’est achevée à l’aube du dimanche qui suivait. Retour avec aficia sur un petit bout du festival Détonation, le temps d’une soirée.

C’est en contrebas des remparts de la citadelle de Besançon qu’a lieu le festival Détonation, dont l’histoire a débuté en 2012. La nuit, les murailles éclairées qui surplombent le site ajoute un peu de bienveillance… Le rendez-vous annuel s’étire sur 3 jours, s’étale sur 4 scènes et pas moins de 40 groupes et artistes s’y produisent. Il y en a pour tous les goûts : Rap, Dub, Jazz, Techno, Grunge… Le tout sous la tutelle de La Rodia, scène de musiques actuelles, en partenariat avec les associations de la ville.

Commencer avec des valeurs sûres…

C’est le vendredi 29 septembre que nous nous sommes rués au festival, bien décidés à se mettre dans l’ambiance avec Bigflo & Oli, les deux frères toulousains. Les rappeurs ont mis le feu c’est sûr, en alternant morceaux de leur dernier album et titres plus anciens. Proche de leur public, le duo a même invité un jeune sur scène, histoire de lui offrir un moment de gloire en lui proposant de poser quelques phrases. Un échec musical pour le lycéen, mais un moment de partage croustillant.

Pas le temps de souffler, l’étoile montante Rilès a continué d’enflammer la soirée avec une énergie de malade. Le jeune artiste hip-hop, qui compose ses morceaux dans sa chambre, de l’instru aux lyrics, a occupé l’espace avec une prestance remarquable. Ce professionnalisme, il le mêle avec l’envie de faire bouger son petit monde, et le résultat est juste excellent.

…boucler la nuit avec des découvertes.

Le temps passe mais la nuit réserve de belles surprises. Alors on s’attarde sur les autres scènes, et on découvre des artistes qui savent nous séduire. Ce fut le cas de Leska, groupe originaire de Rennes et qui balance des productions aux sonorités aussi percutantes que variées. Résultat, on s’embarque dans un voyage électro où le billet-retour n’est pas notre priorité. Bluffant.

On finit tranquillement cette journée (déjà bien entamée) avec Gnučči, dont l’univers est carrément déroutant. La chanteuse déballe un rap vivifiant, et ne se ménage pas sur scène pour mettre davantage d’impact à ses sons. Une voix perçante qui imprègne directement l’esprit. Niveau flow, c’est quand même très fort et l’enchaînement de son texte a créé l’euphorie à de nombreuses reprises. De quoi finir en beauté ce passage à Détonation… surprenant.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer