Jenifer - © Valentin Malfroy
Jenifer - © Valentin Malfroy

Nous y étions : Jenifer fait chavirer le public de Martigues

La tournée de Jenifer était annoncée comme un événement… aficia l’a donc raté sous aucun prétexte afin de juger la qualité de son show. Voici notre live report !

Jenifer a réussi à écrire une brillante avec Nouvelle Page, nom donné à son dernier album. Il y a plus d’un an, l’une des artistes féminine les plus appréciées dans le paysage musical français revenait avec un huitième album studio, porté par les singles “Notre idylle”, “Encore et encore”, “Des choses simples” en duo avec Slimane, “Comme c’est bon” ou plus dernièrement un featuring avec Kylie Minogue sur “On oublie le reste”.

Avec cet album, le ton était donné. Jenifer voulait nous voir danser, sourire et nous donner de la bonne humeur. Mais également tout en rallumant la flamme nostalgique durant ses concerts en interprétant ses premiers succès, comme elle nous l’avouait en interview. En 2019, la coach dans ‘The Voice’ entame l’une de ses plus grandes tournées. Nous nous sommes donc rendus à son concert du jeudi 7 novembre à la Halle de Martigues (13) avec beaucoup d’enthousiasme…

Un public intergénérationnel et un show sur mesure

Pas de première partie, étonnant d’ailleurs. Les projecteurs restent braqués sur Jenifer. À cette instant, les fans jusqu’à là assis, se précipitent dans la fosse : incroyable émeute ! La chanteuse fait une sublime entrée avec “Hey Jen”, justement extrait de son nouvel album. Décor parfait. Rose bonbon, miroirs géants, effets lumières, guitares, basses, entrée triomphale !

Elle revient ensuite à ses premiers amours avec “Ma révolution” (2004), “C’est de l’or” (2004) ou plus vieux encore avec “J’attends l’amour” (2002). Que de chemin parcouru. Cela ne nous rajeunit pas c’est vrai, mais quel plaisir de le réentendre ses chansons. Quel plaisir également d’entendre l’artiste sur un répertoire plus pop avec son dernier album. Elle alterne nostalgie, douceur et morceaux plus rythmés avec brio.

« Merci de me faire vivre ce rêve éveillé »

Puis, elle prend la parole et s’adresse à son public à qui elle doit d’ailleurs la chanson “Comme c’est bon” (elle remercie Christophe Maé pour la chanson au passage) : « Je vis un rêve éveillé chaque jour. Vous m’aviez beaucoup manqué. Merci de me permettre de vivre cette passion intensément depuis le jour où je suis sorti du ventre de ma mère ».

La deuxième partie de concert laisse place à encore plus de titres connus du grand public (“Paradis secret” / “Au soleil” / “Tourner ma page”…). Des titres qui ne prennent pas une ride. Le répertoire plaît aux plus jeunes et aux fans de la première heure. L’ambiance est particulière. Très familiale. C’est intergénérationnel. C’est le but recherché notamment lorsqu’elle interprète un medley drôlement efficace ( “Si c’est une île / Comme un hic / Les jours électriques / Sur le fil”). Avec ses quatre musiciennes, Jenifer offre un moment très acoustique, très chaleureux, comme si elles étaient autour d’un petit feu.

Mais personnellement, nous attentions deux titres phares de Jenifer : “Les choses simples”, hélas sans Slimane ce soir, et “Donne-moi le temps” qui clôture brillamment le show. 

Conclusion : Lumineuse, électrique, sincère… Jenifer interprète une vingtaine de titres comme si c’était la première et dernière fois qu’elle le faisait. Un petit bout de femme qui véhicule une énergie positive et qui fait du bien. Le sourire jusqu’aux lèvres, un immense partage avec son public, notamment avec les jeunes enfants (parfois même de quatre ans) venus pour elle. Jenifer nous comble de bonheur !

Jenifer - © Valentin Malfroy