Slimane en concert : ça vaut quoi ?

Moins d’un an après sa victoire dans l’émission « The Voice », Slimane a donné le coup d’envoi de sa première tournée. aficia vous dit pourquoi il faut aller le voir !

Slimane vient de donner le coup d’envoi de sa première tournée, baptisée « On arrive », et durant laquelle il met en perspective les titres de son premier album À bout de rêves publié en juillet dernier et aujourd’hui écoulé à plus de 100.000 exemplaires. Le vainqueur de « The Voice » 4 s’est donné en spectacle à La Cité des Congrès de Nantes il y a quelques jours, après une première partie assurée par Lili Poe. La chanteuse en a profité pour défendre son premier EP (2016) et, notamment, le single « Écho » qui vient de faire l’objet d’une nouvelle lecture signée We Are I.V (Tal, Amir, Fréro Delavega, Vianney). Elle sera prochainement en interview sur aficia.

Un très bon interprète

Ce n’est pas une surprise, Slimane est un très bon interprète. Il l’avait prouvé dans le télé-crochet de TF1, démontrant son habileté à passer d’un registre à l’autre, comme il le fait sur scène. Ses titres prennent du relief et de la profondeur en live, et plus particulièrement ses ballades poignantes dont « Je serai là » et « Le vide », le moment le plus touchant de ce concert d’1h30 plutôt bien ficelé, sans temps mort. Frissons garantis ! Slimane excelle aussi lorsqu’il reprend au pied levé Jacques Brel, lorsqu’il s’attaque au répertoire de Jean-Louis Aubert et, mieux encore, au cours d’un mashup compilant des tubes d’Amy Winehouse et de Beyoncé. Sans oublier sa reprise culte du titre « A fleur de toi » de Vitaa. Vocalement irréprochable.

Une mise en scène poétique, un show bien huilé

Pour le prix affiché, on s’attendait à voir l’artiste cramponner derrière son micro et quelques jeux de lumière. Au lieu de cela, le public a pu se réjouir d’avoir droit à une vraie mise en scène au service du répertoire de Slimanede son histoire donc, qu’il déroule tel un conteur face à un public sensible. Et pour illustrer son propos – lier le fond et la forme – deux danseurs l’accompagnent sur la plupart des pistes, enchaînant des mouvements de danse contemporaine avec précision.

C’est pas mal du tout, notamment sur les titres rythmés comme « La famille ça va bien » ou sur le final « Paname ». Mais, sur les morceaux lents, le tandem aurait presque tendance à nous faire oublier qui on est venu voir. Les admirateurs auront d’ailleurs reconnu celui et celle qui ont participé au tournage de son clip « Adieu » l’an dernier…

L’humeur est à la fête, l’artiste authentique

Forcément, entre le duo de danseurs et les trois musiciens qui accompagnent le chanteur, la scène est bien occupée et l’humeur à la fête. S’il met un peu de temps à briser la glace, Slimane parvient finalement à entrer en communion avec un public qu’il choie.

Les échanges sont de plus en plus nombreux au fil de la soirée, sur les titres « Le million » et « On s’en fout » qui semblent véritablement parler aux spectateurs, de tous âges. On lit la sincérité à travers son regard bienveillant et la joie qu’il a d’accueillir Mood (« The Voice » 4) pour chanter « Tu m’aimes bien », ou de rendre hommage à Léa Castel lorsqu’il reprend leur duo « Abîmée » en acoustique, et en solo. Braquer les projecteurs sur d’autres lorsque soi-même on débute, ce n’est pas tellement commun, c’est une marque d’humilité.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer