Summer Stadium Festival : Kungs, Jonas Blue et Dimitri Vegas & Like Mike ont embrasé l’Orange Vélodrome !

Pour sa deuxième édition, le Summer Stadium Festival  a vu les choses en grand, en conviant les meilleurs DJ du moment. aficia vous refait vivre le concert événement.

Habituellement, l’Orange Vélodrome résonne au rythme des chants des supporters en accueillant des matchs de football. Mais pour la seconde année non-consécutive, ce lieu emblématique de Marseille a accueilli le samedi 1er juillet 2017 de nombreux DJ pour le Summer Stadium Festival. Nous nous souvenons encore de l’ambiance exceptionnelle d’il y a deux ans, avec Bob Sinclar, Lost Frequencies ou encore Felix Jaehn. À nouveau, le stade Vélodrome a tremblé. Il s’est transformé en immense dancefloor avec la crème de la crème côté programmation.

Les DJ locaux mis à l’honneur

Toutes les conditions étaient réunies pour passer un agréable moment : ciel bleu, musique d’ambiance, verre à la main. Après le warm-up où se sont succédé la talentueuse Oriska, le sudiste Hugel, ou encore le DJ Hakimakli, le Summer Stadium Festival sort l’une de ses pièces maîtresse : Kungs !

De retour dans sa région natale, l’Aixois déboule, prêt à mettre le feu. Très fièrement, il annonce au micro qu’il était « présent en tant que spectateur il y a deux ans ». Il ajoute que c’est « un honneur d’être  ». Ainsi, il teste d’abord le public avec son tube « I Feel So Bad ». Voyant le public bien réagir, il enchaîne avec des remixes de « Desire » de GALA ou avec « Afro Trap Part. 7 (La puissance ) » de MHD. Les genres s’entremêlent et tout le monde trouve sa place. Bien sûr, il n’oublie pas de mixer son tube « This Girl ». Après lui, c’est le Londonien Jonas Blue qui monte sur scène. Les remixes tropical house s’enchaînent, comme « Stay » de Zedd et Alessia Cara, ou encore son tube « Fast Car » qui sample Tracy Chapman. Il finit en apothéose avec son titre « Mama », qui s’annonce comme l’un des tubes de l’été.

Le soleil tombe sur Marseille. Il est 21h45 lorsque FEDER, arrive à son tour. Il mixe à la fois des titres aux influences disco-funk, tant en balayant le répertoire urbain (Drake, par exemple) et l’electro avec son dernier carton « Back For More ». Des choix de titres pas forcément judicieux à chaque fois, mais qui arrivent à nous faire danser. Un poil chauvin, FEDER introduit dans son set plusieurs références françaises comme Justice, Daft Punk ou encore Martin Solveig. Il clôt son passage avec « Je danse le Mia » d’IAM, un joli clin d’œil à Marseille.

Les artistes internationaux, en osmose avec le public

Sam Feldt prend ensuite les commandes du stade. Le DJ néerlandais commence son set avec son tout nouveau single « Fade Away » (feat. INNA) et propose un show survitaminé. Il rend à son tour hommage à la french touch en mixant Kungs et Martin Solveig. Il ne manque pas de mixer les tubes d’hier et d’aujourd’hui et ses propres morceaux (« Summer On You », « Show Me Love »). C’était sans doute l’un des artistes qui a donné le plus de sa personne ce soir-là.

Deux artistes internationaux manquaient encore à l’appel. À commencer par l’italien Angemi, le jeune surdoué de l’EDM. Découvert par Dimitri Vegas & Like Mike, ce DJ est la (bonne) découverte de la soirée. Préférant savourer l’instant présent plutôt que de remixer des tubes en pagaille, il présente un set spécial pour l’occasion. Il met le public dans sa poche pour chanter à l’unisson « Aux Armes » puis « Allez l’OM ». Le public est alors très chaud pour faire place aux mentors d’Angemi, Dimitri Vegas & Like Mike. Très attendus par le public, ils font une entrée spectaculaire. Arrière plan de couleur rouge vif, les deux DJ belges font réagir l’assemblée. Ils nous font vivre leur « Tomorrowland ». Les deux artistes électrisent les lieux avec « The Hum »,  « Ready For Action »… L’un des deux membres monte sur l’estrade et met le public à ses pieds. Les deux amis ne font qu’un et mettent une ambiance de folie avec des remixes d’Ed Sheeran ou de Coldplay. Une vraie prouesse musicale que l’on ne reverra certainement pas de si tôt…

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer