Vincent Niclo triomphe à l’Olympia avec Pascal Obispo

Samedi 30 septembre, Vincent Niclo a donné rendez-vous à son public à l’Olympia. aficia était présent pour l’événement et vous raconte quelques moments forts de cette soirée pleine de surprises. 

Après avoir participé à quelques Festivals cet été, c’est le 22 septembre dernier à St Amand-Les-Eaux que Vincent Niclo a entamé la seconde partie de sa tournée intitulée « Entre vous et moi ». Il revient de plus belle sur le devant de la scène, et pas n’importe laquelle, puisque c’est dans la mythique salle parisienne qu’il s’est produit samedi 30 septembre, pour le plus grand bonheur de son public et de ses fans.

Un 4ème Olympia pour lequel le chanteur a fait salle comble et qui lui a valu plusieurs standing ovation et une belle surprise… Et c’est aussi ce soir-là qu’a eu lieu la captation de son concert, ce qui laisse présager la sortie d’un DVD Live dans les mois à venir…

Lumière tamisée, les premières notes de musique retentissent sous les applaudissements du public. Entouré de ses musiciens, Vincent Niclo choisit « C’est la musique » pour débuter le show, un titre de circonstance faisant référence à sa grande passion : la musique ! S’enchaîneront ensuite de nombreux titres issus de ses derniers albums (Opéra Rouge , Luis, Ce que je suis, Romantique, ). Un véritable voyage musical retraçant ces cinq dernières années et une belle rétrospective des chansons qui l’ont aidé à devenir ce qu’il est aujourd’hui : le ténor incontournable du paysage musical français.

« Aimer est un voyage », « Besame Mucho » façon caliente – comme il dit -, « Volare », « Caruso », « Jusqu’à l’ivresse » ou encore « Je ne sais pas »… autant de titres qui lui ont permis de naviguer d’un univers musical à un autre et d’être à l’aise dans tous les registres. Un talent certain pour cet artiste à la voix puissante qui ne laisse pas indifférent.

De belles rencontres on été évoquées au cours de la soirée (Serge Lama, Céline DionPascal Obispo et Michel Legrand entre autres…). Et ce sera un formidable medley des titres jazzy de ce dernier qu’il offrira à son public. Toutefois, il fera un petit clin d’oeil à son album international (Romantique) en interprétant « La vie en rose », et invitera même une spectatrice à venir le rejoindre sur scène, pour un moment plein de romantisme.

Beaucoup d’émotion sur « Ainsi va la vie » avec une salle remplie d’une multitude de petites bougies illuminées laissant entrevoir un visuel magnifique et une standing ovation pour « All By Myself », « Maman » et « Je suis malade ».

La  surprise

Après son interprétation d’« Ameno », le tire qui l’a fait connaître du grand public, Vincent Niclo choisit de chanter « L’important c’est d’aimer » en hommage à Pascal Obispo qui n’a pu être présent pour le show. Mais, alors que le jeune ténor entonne la première phrase de la chanson, ce dernier le surprend par sa présence. Une incroyable surprise pour Vincent Niclo !  Les deux complices ont ensuite repris « Qu’on me regarderait » en duo devant un public endiablé.

Couvert de roses rouges et de cadeaux offerts pas son public et ses fans, Vincent Niclo quitte la scène ému comme jamais.  Il qualifie cet Olympia comme le plus beau de sa carrière.

Vincent Niclo et Pascal Obispo sur le titre « L’important c’est d’aimer » :

Vincent Niclo et Pascal Obispo en duo sur le titre « Qu’on me regarderait » :

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer