Boulevard des Airs x Vianney - DR

« Allez reste » : Boulevard des Airs et Vianney feraient tout pour figer le temps

C’est très complices que nous retrouvons Boulevard des Airs et Vianney sur « Allez reste », l’une des pistes les plus fortes du nouvel album du groupe, tout juste dans les bacs. C’est à découvrir sur aficia !

Son retour était très attendu ! Pour cause, la notoriété le Boulevard des Airs grimpe en flèche depuis quelques années. Comparé à des groupes comme les Ogres de Barback ou encore la Rue Ketanou pour son univers festif, l’esprit fanfare qu’il dégage et son mélange des styles musicaux, le groupe formé en 2004 a grandi avec le temps. Il connaît son plus gros succès avec l’incontournable Bruxelles (vendu à plus de 200.000 exemplaires), promu par des singles « Bruxelles », « Ce gamin-là » ou encore « Demain de bon matin ».

Boulevard des Airs revenait en début d’année avec un nouvel hymne nommé « Je me dis que moi aussi », nom également donné à son nouvel et quatrième opus disponible depuis ce 31 août (chronique de l’album à découvrir ici).

Des souvenirs gravés à jamais

Pour ce nouvel album, Boulevard des Airs monte encore d’un cran en insistant sur une touche nettement plus électronique, résolument plus moderne. Son expérience avec son groupe Trackhead (l’autre version de Boulevard des Airs) l’a probablement poussé à se diriger vers cette direction. Ainsi, la plupart des titres sont up-tempo à l’image de « Allez reste », sa collaboration avec Vianney, devenu un réel ami.

Ensemble, ils nous parlent de tout ces beaux souvenirs que l’on ne peut pas oublier et que l’on ne veut surtout pas perdre. Parmi leurs plus beaux souvenirs respectifs, l’enregistrement de ce duo en studio. Ils le racontent en musique : « J’ai des souvenirs qui toussent et la mémoire qui bégaie / Le temps a filé en douce sans m’en parler / Et j’ai beau faire au mieux, j’ai beau sans cesse essayer / Ce que j’ai vu de mes yeux, c’est délavé », chante BDA sur le couplet, avant de laisser place à Vianney sur le post-refrain : « Toi le rire de mon enfance, toi l’odeur de mon école / toi mon amour perdu d’avance, j’ai peur que tu t’envoles ». Le fruit d’une belle complicité !

Découvrez le duo entre Boulevard des Airs et Vianney :