Equateur - Burn The Sun - Capture YouTube

Clip « Burn The Sun » : Equateur nous renvoie dans les années 80

Pour illustrer son titre « Burn The Sun », Equateur nous livre un clip qui risque de vous rappeler quelque chose. Découvrez-le avec aficia.

Si le nom Equateur nous évoque les lointaines latitudes sud-américaines, c’est pourtant bien chez nous qu’il faut chercher le fondateur de ce nouvel exemple de ‘French Touch’ electro. En effet derrière ce nom exotique se cache le chanteur et producteur parisien Charles Rocher. Musicalement séduisant, Equateur développe un univers particulier, singulier, oscillant entre electro, pop et synthwave.

À l’heure où la progressive et la tropicale house occupent le devant de la scène, Equateur se distingue par une identité musicale mélodique, hypnotique, teintée d’une ambiance sonore à la fois moderne et retro. Une teinte que l’on retrouve parfaitement dans le titre « Burn The Sun », donnant son nom au premier album de l’artiste sorti au mois de mai dernier.

Retour en 1983

Si les synthés et les voix vocodées donne cette patine rétro à « Burn The Sun », on retrouve aussi cette volonté du côté du clip réalisé par Pierre Saïah. En effet dès les premières notes et les images, le clip nous renvoie à ‘Flashdance‘ mettant en scène Irene Cara. La mise en images de « Burn The Sun » nous rappelle ainsi la danseuse passant une audition devant un jury et les efforts que cela réclame afin de parvenir à cette performance. Mais là s’arrête la comparaison car s’il est moins aérien, moins flash, « Burn The Sun » se montre plus profond, plus intense, presque mélancolique, mais tout aussi prenant. Equateur cultive donc sa différence en s’inspirant des autres et c’est plutôt très réussi.

Découvrez « Burn The Sun » d’Equateur :