Fishbach - DR.
Fishbach - DR.

Fishbach réinvente son titre « Un beau langage » en arabe avec Bachar Mar-Khalifé

Fishbach pourrait séduire grâce à une version arabe de son titre « Un beau langage », et c’est à découvrir sur aficia.

Fishbach est l’une des plus belles révélations de 2017. La jeune femme a fait sensation en début d’année en publiant son premier album À ta merci dont elle avait tout d’abord extraits les titres « Y crois-tu » et « Un autre que moi ». Fruit d’une collaboration avec des artistes d’horizons différents tels que Juliette Armanet ou Alf, l’ingé son de Phoenix, ce disque met en relief l’univers romantique et morbide, ambigu et décalé, de cette jeune femme originaire de Dieppe.

Rétro pop !

Mélange d’une pop 80’s et d’un rock aux vibrations intenses, rappelant à la fois la folie de Catherine Ringer et le caractère inventif de Christophe, les premières chansons de Fishbach détonnent dans le paysage français.

On aurait aimé voir exploités les titres « Ma voie lactée », « On me dit tu » et « Éternité », mais l’artiste a préféré mettre en lumière « Un beau langage ». En effet, dans sa volonté de mélanger les genres, l’artiste a réenregistré son titre en arabe et l’a remanié. En plus de susciter l’intérêt dans cette autre langue relativement méconnue dans la chanson, « Un beau langage » prend encore davantage de profondeur grâce à de nouveaux arrangements.

En tournée jusqu’à la fin de l’année

Étirée d’une vingtaine de secondes, la piste devient un duo partagé avec le Franco-libanais Bachar Mar-Khalifé, lequel n’avait plus beaucoup fait parler de lui ces derniers temps, notamment depuis la sortie de son disque Ya balad en 2015. Une rencontre inattendue, une amitié révélée sur les réseaux sociaux et qui porte le nom « Ajmal Logha ».

Découvrez « Ajmal Logha » de Fishbach :

Fishbach poursuit parallèlement une tournée entamée il y a plusieurs mois et qui lui avait donnée l’opportunité de faire escale dans plusieurs festivals cet été. Après un passage au Bataclan la semaine dernière, l’artiste prévoit d’assurer encore une dizaine de représentations d’ici la fin de l’année.