Isabelle Boulay - © Peter Lindbergh 02
Isabelle Boulay - © Peter Lindbergh

Isabelle Boulay chante l’amour-passion à travers « Toi moi nous », son nouveau single. Écoutez !

Isabelle Boulay poursuit l’exploitation de son 15ème album En vérité avec le titre « Toi moi nous », de saison. Découvrez-le avec aficia !

Isabelle Boulay a fait son choix. Pour succéder à « Un souvenir » en radio, elle mise sur « Toi moi nous », un titre plus enjoué qui devient officiellement le second extrait de son disque En vérité sorti au mois de mai. Celui-là est le fruit d’une collaboration avec Benjamin Biolay, crédité en qualité d’auteur et compositeur, et que l’on croit entendre par moment comme un écho sur le refrain. « Toi moi nous » fait la part belle à la guitare et parle d’amour, un thème cher à la Québécoise, et met l’accent sur le besoin dans un couple pour chacun de continuer à se sentir exister, libre en tant qu’individu à part entière.

Plusieurs concerts en France cet automne

« L’amour est l’un des sujets les plus inépuisables qui soit. Je pense que tout le monde rêve de la même chose, de trouver quelqu’un qui l’aime et qu’on va aimer. C’est quelque chose de fondamental. Pour les êtres humains, on ne trouve jamais de réponse à la question de l’amour. C’est pour ça que je le chante encore… » avait confié l’artiste à ce sujet à aficia.

Écoutez le nouveau single d’Isabelle Boulay, « Toi moi nous » :

Réalisateur d’En vérité, comme il l’avait été sur la plupart des précédents albums d’Isabelle Boulay, Benjamin Biolay qui séduit parallèlement avec Volver n’est pas le seul nom figurant aux crédits. La chanteuse a fait appel à plusieurs autres talents dont Raphael (« Tout sera pardonné »), La Grande Sophie, sa compatriote Cœur de Pirate ou encore Carla Bruni et Julien Clerc, en tandem sur « Le garçon triste », qu’on espère entendre à l’Olympia le 18 octobre.

D’autres dates de concerts français viennent d’être annoncées, à Lille le 14 octobre, Toulouse le 22 novembre ou encore à Nantes le 21 décembre. La billetterie est ouverte.