NRJ Music Awards 2016 - Montage by aficia
NRJ Music Awards 2016 - Montage by aficia

NRJ Music Awards 2016 : les meilleures performances avec Bruno Mars, Soprano, Charlie Puth…

C’est hier qu’avait lieu la 18ème cérémonie des NRJ Music Awards marquée par le sacre d’Amir. Retour sur les plus belles performances avec aficia.

Une soirée riche en émotion hier depuis le Palais des Festivals de Cannes. Nikos Aliagas, en maître de cérémonie, donnait le coup d’envoi des 18ème NRJ Music Awards avec pour mission de récompenser le meilleur de la musique, celle qui se retrouve en rotation sur NRJ et qui aura reçu le plus de votes du public.

Si on garde en mémoire la panne de micro de M Pokora durant sa prestation et le problème de ‘in hear monitors’ de Jenifer, la soirée restera toutefois de bonne facture avec de belles performances. C’est le cas de Bruno Mars, de Charlie Puth et de son duo avec Louane ou encore de l’énergie d’Amir. Une recette qui permet à TF1 d’engranger 5,3 millions de téléspectateurs, un score honorable mais en baisse de 300.000 aficionados par rapport à l’année dernière.

Bruno Mars est Magic !

L’ouverture de la cérémonie est assurée par Bruno Mars, véritable performeur. Celui qui sera de retour avec l’album 24K Magic a interprété son titre éponyme avant de recevoir un award d’honneur. Une mise en bouche des plus plaisantes, laissant entrevoir une soirée festive à l’horizon.

Autre award d’honneur de la soirée, celui remis à Enrique Iglesias pour l’ensemble de sa carrière. Également présent durant la cérémonie, le chanteur espagnol aura livré une prestation en demi-teinte, notamment avec sa première partie ou le playback était largement à l’honneur.

NRJ Music Awards 2016, les gagnants : Amir et Justin Bieber victorieux, Jenifer boudée

Prestation remarquée par sa simplicité, celle de Coldplay (même si seul Chris Martin était sur scène). Le groupe repartira avec le prix du Groupe / Duo International de l’Année ainsi que celui de Chanson la plus Streamée de l’Année.

M Pokora sans micro…

Premier couac de la soirée avec M Pokora. Présent sur la scène des NRJ Music Awards afin de défendre son album My Way, le chanteur offrait au public un medley de son dernier opus très chorégraphié. Malgré le problème technique, M Pokora assure le show et prouve, une fois encore, qu’il maîtrise largement l’art de la scène.

Louane, qui était nommée dans la catégorie Artiste Féminine Francophone de l’année a repris sur scène deux de ses tubes : « Jour 1 » et « Nos Secrets » dans une version très énergique ! Si la jeune chanteuse repart bredouille de la soirée, on gardera en mémoire sa sublime prestation avec Charlie Puth sur le titre « Imagine » de John Lennon, un hommage aux victimes des attentats du 13 novembre en toute sobriété.

Soprano est un diable et Amir la révélation !

Si Jenifer était présente pour offrir un medley avec les titres « Au soleil », « Ma révolution » et « Mourir dans tes yeux », rencontrant dès le début de sa prestation des problèmes avec le retour son, elle aura réussi avec brio sa prestation. Tout comme les Kids United ou encore Kendji Girac qui était sur scène pour chanter « Les yeux de la mama », « Andalouse » et « Sonorisa ».

Direction le pays du soleil levant avec Soprano avec sa prestation sur « Le Diable ne s’habille plus en Prada ». Pour son album L’Everest, le rappeur marseillais remporte le prix d’Artiste Masculin Francophone de l’Année, un premier NMA pour l’artiste.

Hormis Justin Bieber qui remporte les prix de Artiste Masculin International de l’Année et Chanson Internationale de l’Année, c’est bien Amir qui aura brillé durant toute la soirée. Il décroche ainsi deux awards, celui de Révélation Francophone de l’Année et Chanson Française de l’Année pour le titre « J’ai cherché ».

Si au final la cérémonie des NRJ Music Awards n’arrive pas encore à la hauteur des shows étrangers, manquant cruellement de rythme et de naturel (surtout en ce qui concerne celui des artistes présents pour remettre les awards), il faut bien avouer que le cru 2016 était plutôt bon.

Une belle soirée de divertissement qui a encore besoin de maturité avant de devenir l’un des événements incontournables de l’actualité musicale. Mais à 18 ans il serait peut-être temps de prendre enfin son envol…