Ayo - Paname - Capture YouTube
Ayo - Paname - Capture YouTube

« Paname » : Ayo rend hommage à notre belle capitale à travers son nouveau single

Ayo s’appuie sur le titre « Paname » pour défendre son nouvel album à venir. Toutes les informations sont sur aficia !

Quatre ans après avoir proposé Ticket to the World au public, Ayo s’apprête à faire son retour dans les bacs le 6 octobre avec un cinquième album enregistré dans sa chambre et déjà défendu par le titre folk « I’m a Fool ». Souhaitant découvrir une nouvelle culture et se ressourcer, la chanteuse est partie s’installer dans le quartier de Brooklyn, à New-York. Un choix logique pour l’interprète de « Down On My Knees » qui avait déjà vécu dans les villes de Hambourg, Londres, Brüggen et Paris. C’est d’ailleurs à la capitale française qu’est dédié « Paname », le second extrait d’Ayo.

Ses racines gitanes mises en avant

Une chanson à propos de laquelle elle s’est confiée dans une interview au site Le Bonbon : « Je l’ai écrite à une époque où Paris me manquait beaucoup, je n’avais pas le droit de voyager. J’étais bloquée aux Etats-Unis en attendant la green card. J’étais en dépression totale, j’ai annulé plein de concerts. Si je partais je ne pouvais pas revenir, alors que j’étais enceinte et que j’avais mes enfants à l’école. Ça, c’était Trump ».

À travers cette chanson et le clip qui l’illustre, la chanteuse allemande d’origine tzigane-roumaine et nigériane a voulu rendre hommage à son « Paname », le nom donné à Paris par les Tziganes. Sur des airs d’accordéon et de guitare, Ayo déclare sa flamme à Paris, la ville « africaine et jamaïcaine » où elle a pris son « envol musical », répétant « Mon cœur est à Paname » dans le refrain. Dans la vidéo, Ayo s’est filmée dans ses endroits préférés et sur les toits de Paris.

Le public pourra entendre cet chanson dans les conditions du live dès cet automne lors du passage d’Ayo au Théâtre des Bouffes du Nord de Paris, du 24 au 28 octobre, et lors de plusieurs autres dates françaises.

Découvrez « Paname », le nouveau single d’Ayo :