The Voice 7 - TF1

The Voice : nos trois favoris à l’aube de la finale !

La finale de la septième saison de ‘The Voice’ arrive à grand pas. Si l’on ne peut connaître pour l’heure le grand gagnant, la rédaction d’aficia peut vous soumettre ses petits favoris…

Le phénomène ‘The Voice’ continue de réunir des millions de téléspectateurs chaque samedi soir. Il faut bien avouer que cette année encore, de nombreux talents s’imposent comme des évidences, de part la proposition artistique, leur naturelle ou, davantage cette année, leur personnalité. C’est par exemple le cas de l’ensorcelante B Demi-Mondaine, le punk Xam Hurricane ou le dandy Frédéric Longbois, de vrais personnages à part entière. Mais cela suffit-il pour devenir « The Voice », c’est la question que l’on se pose…

Quoi qu’il en soit, la finale de ‘The Voice’ 7 aura lieu samedi 12 mai. Ce soir-là, l’émission se  livrera une bataille d’audimat avec la grande finale de l‘Eurovision diffusée sur France 2. Plusieurs invités de marque ont d’ailleurs été conviés à cette soirée, une soirée qui déterminera la ‘Plus belle voix de France’.

La jeunesse à l’honneur !

Il était difficile jusqu’à maintenant de se faire son propre avis, et d’imaginer ne serait-ce qu’un plan de carrière à long terme chez l’un des talents. Maintenant qu’ils sont plus que huit et ayant chanté tous déjà 5 fois, la rédaction d’aficia peut vous livrer ses petits favoris.

Parmi eux, il y a évidemment la belle Maëlle qui s’impose comme une certitude. Depuis les auditions à l’aveugle, cette jeune adolescente de 17 ans, aussi naïve soit-elle, nous subjugue avec son grain de voix envoûtant et son répertoire hors du temps. Comment oublier son duo avec Gulaan sur du Sting, sa reprise de « Wicked Game » de Chris Isaak ou dernièrement « Wasting My Young Years » de London Grammar interprété avec puissance et élégance. Ce ‘petit ange‘ venu du ciel, pur et authentique, est un énorme coup de cœur. Maëlle sera-t-elle la première femme à remporter ‘The Voice’ ?

On lui doit également un pseudo qui en dit long : ‘Le petit prodige’ de seulement 16 ans, Raffi Arto, déjà aperçu dans ‘La France a un incroyable Talent’ a pour ambition de faire régner le rythmes & blues le plus longtemps possible ! Et c’est ça qui nous plaît chez lui ! Alors oui, ses influences (Ray Charles, Ben l’Oncle Soul…) sont immédiatement identifiables mais il apporte une classe américaine incarnée. Ce féru d’Elvis Presley qu’il imite à la perfection apporterait tellement au paysage français !

Pour notre troisième et dernier chouchou, notre cœur balance ! Si l’on regrette le départ d’Hobbs, on hésite encore entre la survoltée B Demi-Mondaine, le discret Casanova et la timide Ecco. Malgré tout, notre sensibilité nous rappelle à l’ordre et se dirigera vers cette dernière, qui, dès le début, nous a charmé avec « Life On Mars » de David Bowie, confirmée ensuite avec sa reprise piano-voix de « Voyage Voyage » de Desirless. Sans oublier sa folie débordante sur « There Must Be An Angel » d’Eurythmics. C’était osé ! Chaque proposition est périlleuse ! La chanteuse de seulement 16 ans nous tape dans l’œil avec une pureté incontrôlée et un charisme fou. Une interprétation et une prestance quasi parfaite qui laissent présager une belle et longue carrière…