Dajak - Flash - Cover

Dajak : faut-il écouter ‘Flash’, son premier EP ?

Après avoir passé une belle semaine aux côtés de Dajak, il est l’heure pour nous de faire le bilan de ce premier projet nommé Flash… Te conseille-t-on de l’écouter ? Réponse avec aficia.

Tout au long de la semaine, Dajak était notre invité sur aficia dans le cadre du format #1SemaineAvec. Entre sa playlist exclusive et les diférentes entrevues sur plusieurs thématiques (ses influences, son EP et son histoire…) il est temps de finir la semaine en beauté en découvrant Flash, son premier EP sortie le 26 juin.

En à peine cinq mois, Dajak comptabilise sur ses trois titres (‘Ciel rose’, ‘ PLP’ et ‘Phonecall’) plus de 50.000 de streams. Un début de carrière encourageant pour cet artiste parisien en pleine émergence.

Ainsi, avant d’entamer la période estivale, Dajak nous livre son premier projet Flash sortie le 26 juin. Un EP authentique qui nous plonge dans son histoire parsemée de flash, où le temps semble se figer et laisse place à la mélancolie. Le tout en préservant sur les pistes les irrésistibles notes de guitare électrique qui font le charme et la singularité de son univers.

Un univers moderne et futuriste

Plongé dans la musique depuis son plus jeune âge, c’est entre ses cours de guitare au conservatoire et sa découverte du reggae que Dajak a commencé à se dessiner un parcours musical. Avec les Sounds System comme première expérience, ce n’est qu’il y a trois ans que le jeune parisien a pris le recul et l’assurance de produire sa musique. Un concentré de ses passions, de ses influences, et de son amour pour la guitare.

Véritable perfectionniste, son sens de l’investissement et sa détermination lui ont permis d’aiguiser au mieux ses productions et travailler son univers pour être au plus proche de ses envies. Ainsi, l’univers de Dajak se caractérise de plusieurs façons. Dans un premier temps c’est une musique produite de façon libre et qui se ressent au niveau des arrangements. On peut notamment citer ‘Balcon’ ou encore ‘Turquoise’ dans lequel l’artiste laisse entendre quelques douces secondes d’un solo de guitare électrique à la fin du morceau. Un instant où l’instrument est présenté de façon brute et vient finaliser le titre de façon originale.

Entre ses influences hip-hop et ses inspirations reggae-dancehall, Dajak a su harmoniser différents styles pour en résulter un contenu aussi moderne que futuriste. Sa musique est dans l’ère du temps et apporte des sonorités à son image : nouvelle et puissante. Ces points-là sont aussi à noter sur sa direction artistique. Absolument rien n’est laissé au hasard. Tout est harmonieux et soigné. La cohérence est aussi présente dans le texte, le vestimentaire, le sonore et le visuel.

Concernant les mises en images, ‘Ciel Rose’ tournée au Maroc est remarquable par son visuel épuré et sa mélodie planante. Quant au lyric vidéo de ‘Phonecall’, on constate que les enjeux artistiques de son projet semblent s’affiner pour nous orienter vers un univers plus futuriste où les teintes neutres se joignent à de nouvelles productions, cette fois-ci plus électriques. Au final, les trois clips comptabilisent plus de 45k de vues et c’est ainsi que l’EP Flash a pointé le bout de son nez le 26 juin.

Six ‘Flash’ d’une vie entre nostalgies, espoirs et doutes…

Composé de six titres, Flash est un EP prometteur. Au travers des chansons, nous reconnaissons l’âme et le talent de ce passionné de reggae qui fait corps avec le rappeur, chanteur et musicien. Autant à l’aise dans la phase de production que dans la composition, Dajak est un véritable couteau-suisse à la recherche de sonorités toujours plus surprenantes. Le projet s’ouvre avec ‘Ciel Rose’, le premier titre qui a été dévoilé en février. Une entrée en douceur dans un univers mélancolique et planant dans lequel chaque titre raconte les flashs de sa vie. ‘PLP‘, son deuxième titre s’inscrit dans la même lignée que ce dernier avec un côté plus assumé au niveau de la mélodie. Un brin d’espoir, d’introspection et d’ambition sont donc à découvrir tout au long des six pistes.

Avec Flash, les titres se suivent mais ne se ressemblent pas. La musique de Dajak est parsemée de couleurs, de mélodies et laisse place à l’imagination. Il suffit de fermer ses yeux pour laisser sa créativité imager l’histoire racontée.

Dans les six titres qui composent Flash, le titre ‘Turquoise’ se montre différent des autres. Sur quelques paroles en patois jamaïcain, le reggae jouxte avec le r’n’b pour donner une mélodie plus rythmée et solaire au titre. Concernant le dernier morceau ‘Balcon’, il est le parfait mélange de tous ses titres. Un point final sur cette histoire parfaitement arrangé qui saura séduire à coup sur son public.

Découvrez Flash, le premier EP de Dajak :

Dajak - Flash
Dajak - Flash
Verdict

Flash se montre inattendu et c’est ce qui fait que la musique est autant agréable. On n’appréhende pas ce qu’on va écouter, on se laisser guider et surprendre par les arrangements de la voix et de la mélodie. Un véritable vent de liberté souffle sur ses notes de guitares planantes et ses nappes électroniques. Flash est une belle surprise pour ceux et celles qui veulent se faire surprendre et se montrent ouverts à la nouveauté.

4.5