Feu Chatterton - © Barclay
Feu Chatterton - © Barclay

Feu! Chatterton tente de s’envoler avec « L’Oiseleur »

C’est l’heure du second album pour Feu! Chatterton. On découvre L’oiseleur sur aficia pour confirmer le talent d’un groupe surprenant.

Feu! Chatterton c’est un groupe bien français qui navigue dans le paysage musical depuis 2011. Un quintet qui se rencontre sur les bancs du lycée et de l’université avant de monter sur scène pour faire découvrir son rock habillé de pop.

Rock en Seine, les Francofolies, le Printemps de Bourges… Quand sonne enfin l’heure de s’exposer à un plus large public. Cette exposition aura lieu en 2015, quand Feu! Chatterton livre son premier album, Ici le jour (a tout enseveli). L’aventure ne fait que commencer !

L’exercice du second opus…

16 octobre 2015. Nous écoutons l’album Ici le jour (a tout enseveli). Pour nous il transpire la fougue du rock français, un doux reflet d’une poésie d’un Gainsbourg ou un Bashung. Entre douceur et violence, amour et rage, ce premier opus était abouti, perfectionné et surprenant.

L’espoir est donc fort pour ce second opus, Feu! Chatterton devant confirmer tout le bien que nous pensons du groupe. Et le public a déjà eu le loisir de découvrir l’ADN de cet opus avec « Souvenir », « L’ivresse » ou encore « Ginger ».

La bonne nouvelle c’est que la voix d’Arthur est toujours là, envoûtante, parfois rageuse. Ensuite Feu! Chatterton à voyagé, se nourrissant de paysages et d’histoires qui viennent écrire ce nouvel opus. La vie, la mort, l’amour, la douleur…

Les sources et l’expérimentation

Feu! Chatterton reste fidèle à lui-même, il est toujours rock, toujours un peu pop… mais il navigue aussi dans des sonorités nouvelles. Touchant parfois l’expérimentation musicale comme avec « Tes yeux verts ».

L’album est aussi plus ‘brut’, plus spontané. Moins de fioritures, les cinq amis livrent les sentiments sans détours, allant droit au but tout en gardant une énergie débordante. On navigue sur les guitares avec « Anna », on touche au rap avec « L’ivresse », un écran géant s’offre à l’écoute de « Ginger » et on succombe quand vient « L’oiseau ».

Captivant

L’oiseleur confirme le talent de Feu! Chatterton. Il confirme surtout la force du groupe de savoir offrir une nouvelle force musicale sans pour autant trahir son ADN, loin de là. On retrouve la force et la fougue du groupe, sa folie et sa poésie.

Feu! Chatterton offre un album complexe et profond. Un voyage captivant entre les mots poétiques et oniriques. Un regard simple et dense qui s’offre à nouveau la touche de Samy Osta à la réalisation.

Découvrez L’oiseleur, le nouvel album de Feu! Chatterton (disponible le 09 mars 2018) :