Lubiana - © Martin Frise
Lubiana - © Martin Frise

Lubiana associe 5 moments de sa vie d’artiste à 5 musiques…

Exclusivité aficia

Quelques jours après la sortie de son nouveau single “Mamy Nianga”, aficia a pu échanger sur ce projet avec Lubiana au cours d’une interview. Nous lui avons également demandé une playlist assez particulière… C’est à découvrir sur aficia.

La conception du titre “Mamy Nianga”, l’idée du clip qui illustre ce single, l’album à venir, le podcast ou encore les voyages : voilà de quoi nous avons parlé avec Lubiana au cours de notre interview. Et afin de découvrir cette artiste rayonnante d’une autre façon, nous lui avons proposé cinq moments marquants de sa vie d’artiste. 5 situations qu’elle a associé à un titre en particulier. Immersion, en musique, au cœur de certains moments marquants de la vie musicale de Lubiana…

La PlayList de Lubiana…

Le titre qui te rappelle ton voyage à Los Angeles ?

Je vais t’en dire deux : “Girlfriend” de Christine and the Queens et “Le lac” de Julien Doré.

Quand j’étais aux États-Unis, que je parlais anglais H24 et que j’étais très loin de ma culture européenne, ça me faisait beaucoup de bien d’entendre ces artistes. D’ailleurs, Christine faisait un showcase à Los Angeles dans une petite salle pour présenter son nouvel album, j’y étais et c’était très chouette. Ça me faisait du bien d’écouter des chansons françaises.

Le titre qui te rappelle ton voyage à Londres cette fois ?

Je crois que j’écoutais Lianne La Havas et pour le titre, je dirais “Lost & Found”.

Le titre qui te rappelle un moment joyeux en studio ?

C’était en studio à Los Angeles, le titre “Tints” d’Anderson .Paak featuring Kendrick Lamar. Le producteur avec qui je travaillais a produit ce titre, il le produisait d’ailleurs au moment où j’étais là. Il le mettait à fond et c’était trop cool d’être dans cette ambiance. Il y avait encore une fois ce côté surréaliste d’être arrivée à Los Angeles sans contact et finalement d’avoir été contactée par Jeff Gitty et Om’Mas Keith qui font partie des plus grands producteurs de Californie. Alors c’était un moment très fort pour moi d’être là et d’écouter ces productions.

Le titre qui t’apaise dans une période de stress, notamment avant une sortie de projet ?

Ce n’est pas une musique mais un podcast. C’est ‘Super Soul’ d’Oprah Winfrey. Ça me calme, c’est un podcast qui parle de se recentrer sur soi et d’accepter que la vie nous fait grandir. Ce n’est pas tellement la musique qui me calme au final, mais plutôt les mots.

Le titre qui décrit ton mood après la sortie de “Mamy Nianga” ?

Je te dirais sans surprise “Mamy Nianga” (rire). Mais pour l’instant, j’adore Tayc et son titre “Le temps”. J’aime beaucoup ce côté afrobeat, ce genre de musique de l’été qui fait du bien. Et puis il est camerounais, ça fait longtemps que je n’y suis pas retournée, la dernière fois c’était en 2019 mais après il y a eu la pandémie, du coup j’ai eu une cassure dans ce renouement avec mes racines. Ça me manque beaucoup du coup j’écoute beaucoup d’artistes camerounais et africains en général, ça me fait du bien.

Et enfin, quel titre de ta discographie conseillerais-tu d’écouter en premier ?

Je dirais “Self Love”. Il y a en aussi un autre mais il n’est pas sorti ! Mais actuellement, c’est “Self Love” parce que c’est toute l’énergie, tout ce que j’essaye de prôner, c’est s’aimer soi même pour aimer les autres, c’est l’amour en général.