Illustration - © Elviss Railijs Bitāns
Illustration - © Elviss Railijs Bitāns

Les médias indépendants s’engagent pour la musique

L’industrie musicale traverse une crise. Premiers sur le front : les artistes ! 53 médias indépendants s’engagent auprès des artistes pour que vive, encore et toujours plus fort, la musique.

Depuis le début de la crise du coronavirus, l’industrie musicale est très largement touchée. Dans un premier temps avec l’annulation de concerts et de festivals, parfois avec des reports de dates. Ensuite avec l’effondrement des ventes sur la première semaine de confinement.

Les ventes pour les formats physiques viennent de chuter de 69%, les écoutes en streaming de 21%. Si les poids lourds de l’industrie musicale risquent de traverser la crise sans trop de casses, il reste des milliers d’anonymes, des gens de l’ombre, des labels indépendants… et les artistes, ceux qui tentent de vous faire vibrer chaque jour en musique.

Et dans cette industrie il y a aussi les médias indépendants, ceux qui viennent mettre en avant les artistes. Les petits, les grands. Les émergents, les talents de demain, les confirmés, ceux qui n’ont plus rien à prouver. Les médias indépendants c’est une grande richesse : celle d’avoir la capacité, chaque jour, de partager une passion commune, la musique.

Au-delà de cette passion, les médias indépendants s’engagent aujourd’hui à la hauteur de leurs moyens. Ils s’engagent auprès de vous, auprès des artistes. Continuer dans la tempête à faire vivre la musique. Car la musique est une passion, un acte militant et que, plus que jamais, elle a besoin d’un réel support : celui de journalistes passionnés, de rédactions libres et indépendantes et d’auditeurs avides de découvertes, d’évasions musicales.

Voici le communiqué du collectif des 53 médias indépendants qui s’engagent auprès des artistes :

Chers artistes,

Nous, médias indépendants, sommes conscients de la situation économique très complexe partagée depuis ces dernières semaines par l’ensemble des acteurs du milieu musical (tourneurs, managers, labels, salles de concerts, techniciens, attachés de presse…). Avec le report voire l’annulation pure et simple des dates de concerts ou des festivals et le décalage, sur le calendrier, de sorties physiques, c’est tout un pan de l’industrie culturelle qui subit de plein fouet la crise sanitaire actuelle.

Nous avons ensemble pleinement conscience de notre nécessité de mettre nos rédactions à votre service. Vous pouvez donc, plus que jamais, compter sur notre bienveillance. Prenant avant tout en considération le fait que chacun.e d’entre vous se doit de rester à son domicile, nous faisons notre maximum pour nous faire les relais de vos actualités, afin d’accomplir notre mission avec la confiance que vous nous accordez par le biais notamment de chroniques et d’interviews.

Pour nous, faire vivre la musique est un acte militant quotidien. C’est une écoute, un partage, une tâche qui demande du temps, de la réflexion, aussi bien pour celles et ceux qui créent que pour nous, qui voulons plus que tout refléter ces efforts et les transmettre, avec notre regard, notre sensibilité. Tout au long de l’année, nous agissons pour apporter notre soutien et notre aide aux artistes et aux professionnels de la musique qui se donnent corps et âme à leur passion. Du temps, des moyens qui sont actuellement en danger, et que nous devons absolument soutenir.

Pour nous, aider les artistes, en ces temps de pandémie, cela passe également par l’achat de leurs disques et par le choix, si possible, de ne pas nous faire rembourser nos billets déjà achetés ; afin d’apporter notre soutien financier aux artistes et à celles et ceux qui dépendent du spectacle vivant.

N’hésitez pas également à nous rejoindre dans notre démarche, afin de défendre ensemble notre vision de la culture pour tous.

Vous pouvez compter sur notre solidarité dans cette épreuve inédite, nous, médias indépendants, maillons militants et bénévoles de cette grande chaîne de solidarité.

Les médias signataires

Directeur de la publication
Plus d'articles
Manu Dibango - © Selbymay
Manu Dibango est mort des suites du Covid-19