Patricia Kaas chante les louanges du genre féminin avec « Madame tout le monde »

Patricia Kaas a officialisé la sortie de son nouvel album le 11 novembre, et en dévoile un second extrait. Découvrez « Madame tout le monde » sur aficia !

Patricia Kaas sera de retour dans les bacs le 11 novembre avec un nouvel album de chansons originales. C’est un événement, la chanteuse n’ayant rien publié de vraiment neuf depuis Sexe fort en 2003. Entre temps, elle a tout de même proposé plusieurs disques de reprises associés à des spectacles à la mise en scène très théâtralisés, à l’instar de Kaas chante Piaf qui rendait hommage en 2013 à l’interprète de « Mon manège à moi ».

Un album authentique et une tournée des Zénith

Pour amorcer son comeback, Patricia Kaas a tout d’abord présenté le single « Le jour et l’heure », évoquant l’idée du deuil et faisant indirectement référence au terrible attentat du 13 novembre. Mais ce morceau déchirant doit déjà céder sa place à « Madame tout le monde », co-écrit par Aurélie Saada, la moitié du duo féminin Brigitte qui s’était déjà offert une escapade en solo sur l’album De l’amour de Johnny Hallyday l’année dernière. On retrouve également à la production le Britannique Jonathan Quarmby (Tiken Jah Fakoly, Benjamin Clementine), aux crédits sur l’ensemble de l’album d’ailleurs.

« Madame tout le monde » est moins solennel que « Le jour et l’heure », plus enjoué même, et met en perspective les différentes facettes et contradictions qui font la complexité du genre féminin. « Fidèle » ou « amazone », « authentique allumeuse », « ardente docile », « croyante pas dupe », « généreuse sylphide », « Madame tout le monde elle est toi elle est moi » chante Patricia Kaas avec énergie et beaucoup de légèreté.

Ecoutez le nouveau single « Madame tout le monde » de Patricia Kaas :

Le reste de l’album à venir sera néanmoins plus sombre à en croire les propos tenus par la chanteuse lors de son dernier entretien avec Le Parisien. En effet, ses nouveaux morceaux parlent de violence conjugale, d’inceste et de rupture. « Voilà ce que j’inspire aux auteurs. Mais je n’ai pas hésité une seconde à les chanter. Ces sujets ne sont pas tous autobiographiques, mais ils me touchent. Il y a quelques années, en Ukraine, j’avais participé à une campagne contre les violences faites aux femmes. Je ne veux pas me mettre d’interdit. Seule compte l’émotion quand j’écoute une chanson, la mienne ou une autre » a-t-elle confié. Elle prendra plaisir à véhiculer ses propres émotions sur scène l’an prochain, Patricia Kaas ayant prévu de donner le coup d’envoi d’une tournée des Zénith après trois shows Salle Pleyel à Paris, du 26 au 28 janvier.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer