La belle et talentueuse Madilyn Bailey nous livre ses secrets et ses projets pour 2016 !

A seulement 23 ans, la douce Madilyn Bailey est LE phénomène YouTube international de la décennie. Après avoir séduit le public américain avec ses nombreuses covers, elle a conquis l’Hexagone en 2015 avec son album Muse Box. A l’occasion de son passage en France pour la promo de son dernier single « Believe » de Cher, aficia a pu rencontrer cette jeune artiste pour quelques confidences exclusives.

Après « Titanium » de David Guetta et « Radioactive » d’Imagine Dragons, Madilyn vient nous présenter sa dernière reprise de Cher « Believe ». Une cover épurée, tout en douceur et en émotion. aficia a pu aborder avec cette jeune américaine en visite en France sa success story sur YouTube, ses reprises, mais aussi la création de titres plus personnels.

Madilyn Bailey, l’interview…

Madilyn Bailey - MUSE BOX - Album Bonjour Madilyn, comment vas-tu ?

Bonjour ! Ça va très bien merci !

Bienvenue en France ! Je crois avoir lu que tu aimais beaucoup la France, n’est-ce pas ?

Oui !!! J’adore la France. C’est un pays incroyable et très riche que j’aime beaucoup !

Qu’est-ce que tu préfères en France ?

(Rires) J’adore votre vin ! (Rires)

En France, le public t’a découverte grâce à ton album Muse Box et plus particulièrement avec tes formidables reprises de « Tinanium » et de « Radioactive ». Comment décrirais-tu l’accueil du public français ?

En fait, c’est plutôt cool de voir que, lors de mon premier voyage en France, je n’étais pas connue et j’ai pu me présenter avec « Titanium ». Ça a été un succès. Quand je suis rentrée en Amérique, j’ai pu constater que ces deux titres avaient plu et ça a changé ma perception des choses. C’était très excitant. Les Français m’ont offert une belle surprise et m’ont permis d’accéder à plus de reconnaissance.

« Ce serait un plaisir de chanter des chansons écrites par Sia rien que pour moi ! »

Aujourd’hui, tu reviens avec une nouvelle chanson de Cher « Believe ». Comment est-ce que tu choisis tes covers ?

Pour celle-là, j’ai, pour ainsi dire, toujours voulu en faire une cover. Depuis très longtemps. En fait, la première fois que je l’ai entendu, je l’ai écouté avec attention et je me suis dit « Oh mon dieu ! ». Je me suis rendu compte à quel point cette chanson était tragique. Peu de gens connaissaient cette émotion dans la version originale de Cher

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
aficia

GRATUIT
VOIR