Tiborg en interview « un miracle ne viendra pas seulement de l’extérieur »

À l’occasion de la sortie de son single « Miracle », nous avons posé quelques questions à Tiborg. Projets, carrière, live… c’est à découvrir avec aficia.

Si Tiborg mise sur un « Miracle » pour ambiancer notre été, les prochains mois risquent d’être riches en actualité pour celui qui a déjà travaillé avec des artistes comme will.i.am, Mika, La Roux, Christophe Willem, Amir ou encore Damien Lauretta.

Mais que se cache-t-il derrière Tiborg et son electro épurée, sa deep-house efficace ? C’est ce que nous allons tenter de savoir avec notre interview, sa playlist et son portrait décalé.

Tiborg, l’interview…

Pour commencer, pourrais-tu te présenter rapidement pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

Je suis DJ, musicien et chanteur.

Comment est née cette passion pour la musique ?

J’ai appris très tôt la musique au Conservatoire.

Nous venons de présenter il y a peu de temps le titre « Mrs Robinson (In Bangkok) ». C’est un titre de Speekair, duo que tu formes avec Stavef. Peux-tu nous parler de cette collaboration ?

En fait, avec Speekair, on souhaite explorer d’avantage les styles Deep House, Chill et Electronic avec des collaborations et des featurings. Il y a tellement de choses à faire.

http://www.aficia.info/actualite-musique/speekair-remix-simon-and-garfunkel-avec-mrs-robinson-in-bangkok/74232

Parlons maintenant de tes projets solos. Tu as largement fait parler de toi avec des remixes. À la rédaction nous en retenons deux, « Bulletproof » pour La Roux et « Kings and Queens » pour 30 Seconds to Mars. Comment travailles-tu sur la création de remixes, quel est ton processus ?

La règle, c’est qu’il n’y a pas de règle ! J’adore partir de l’A cappella que je fais tourner en boucle. Du coup, je trippe sur un son de synthé, une loop de drums ou autre chose. Sinon, je joue du piano par dessus en changeant complètement les accords. J’adore faire çà car c’est très nourrissant artistiquement. Ça permet d’emmener le titre ailleurs.

Hormis La Roux et 30 Seconds To Mars, nous pourrions citer Will.i.am, Mika, Christophe Willem… Tu as également collaboré avec Damien Lauretta et Amir. Que retiens-tu de ces nombreuses collaborations ?

Concernant les remixes, c’est vraiment un truc génial. Arriver à raconter la même chose, mais différemment. Je trouve çà très cool ! Avec Damien Lauretta ou Amir, j’ai travaillé le mix et le mastering des titres. L’idée est de bonifier les titres en optimisant le propos artistique et en posant le vernis final. C’est une étape périlleuse car tu peux transcender les titres… ou tout casser ! J’adore ce challenge.

Aujourd’hui tu es de retour avec « Miracle ». Un titre Deep-House qui pourrait taper dans l’œil de nombreux clubs cet été. Comment présenterais-tu ton titre au public ? Comment lui donnerais-tu envie de l’écouter ?

Je crois que le texte dit tout. L’être humain est arrivé à un confluent de sa vie où une grande partie des gens commence à comprendre que pour apaiser l’humanité, un miracle ne viendra pas seulement de l’extérieur. Il appartient à chacun de concrétiser son propre Miracle. Chacun peu comprendre le texte à sa manière. C’est une chanson qui se veut simple et belle, un peu comme une ritournelle d’enfant. Du coup c’est très positif et rempli d’espoir.

Sur le titre, tu as ajouté des lignes de saxophone, un instrument qui revient à la mode, comme à l’époque glorieuse de l’eurodance. Pourquoi le choix de cet instrument et comment est née cette idée ?

Ça m’est venu tout naturellement. Le saxophone est un instrument magique !

Pour mettre en images le titre « Miracle » tu as fait appel à Nathalie Carollo pour le clip et à Ruud Van Eijk. Parle-nous de ces collaborations.

J’ai rencontré Nathalie lors du tournage du clip du duo de Gabriel Tumbak feat. Gad Elbaz sur lequel j’avais travaillé. On a tout de suite accroché. Cette fille-là est une warrior ! J’adore travailler avec des gens qui sont motivés à block ! Si on me dit que tout est possible, alors ça m’intéresse. Bref, une super expérience… et vraisemblablement pas la dernière ! Concernant Ruud, je cherchais sur le Net des designers avec un style graphique particulier et je suis tombé sur son site. Là, je me suis dit : Énorme ! C’est ce gars qui a créé certaines de mes pochettes favorites (Nicky Romero, Hardwell, Afrojack, Martin Garrix, Zedd)! Il faut absolument que je le contacte. Je lui ai présenté le projet et il s’est tout de suite mis sur la créa de la pochette. Un gars hyper cool.

http://www.aficia.info/actualite-musique/tiborg-mise-miracle-ambiancer-ete/75140

« Miracle » est sans doute les prémices de nouvelles productions. Alors, que nous réserve Tiborg dans les mois à venir… Un album peut-être ?

Effectivement, je travaille dessus, mais il faudra attendre encore un peu.

Tu as un goût prononcé pour la scène, le dancefloor. Le public aurait-il le loisir de te découvrir en live dans les prochains mois ?

Carrément ! La scène, c’est le top pour un artiste. Quand tu vas à la rencontre des gens dans le monde, c’est génial !

Maintenant nous allons te faire craquer et peut-être même te torturer ! Le public pourra te découvrir aux crédits d’un album très attendu le 26 août prochain. Un album qui sent bon le grand nord et le caribou… Quelques mots sur cette collaboration ?

Je vois que les rennes vont vite… En fait, ça a été pour moi un honneur de contribuer à cet album, tant sur le plan artistique que technique. Une musique acoustique finement électronisée, le tout porté par une voix exceptionnelle. Franchement ? Un moment rare.

Avant de passer à la suite… Aurais-tu une exclusivité à offrir à nos lecteurs ? Une annonce à faire… ?

J’ai travaillé récemment sur la finalisation du nouvel album de Claudio Capéo. Un bien chouette projet.

La playlist de Tiborg…

À chaque interview, aficia demande aux artistes de partager leur Playlist du moment. Aujourd’hui découvrons celle de Tiborg ! De la belle Tove Lo à Martin Solveig en passant par A-Trak, vous allez forcément avoir envie de bouger !

Vous en savez maintenant un peu plus sur Tiborg : sa carrière, ses projets et ses attentes. Vous avez également eu le loisir de découvrir qu’il sera aux crédits du futur album de Céline Dion, l’une des sorties majeures de cette année.

Mais fidèles à nos mauvaises habitudes, nous avons soumis l’artiste à notre portrait décalé. Des questions totalement hors sujet, histoire de découvrir une autre facette de Tiborg.

Tiborg, le portrait décalé…

Si tu étais un animal ? Un phénix.

Si tu étais une couleur ? Bleu.

Tu rencontres des martiens. Comment tu te décris en trois mots ? Un des leurs.

Tu as la possibilité d’enregistrer le duo de ton choix… Avec qui l’enregistres-tu ? Coldplay.

aficia, très généreux, t’offre la salle de concert de tes rêves. Laquelle ? Tomorrowland !

Toujours très généreux on t’embarque en voyage… Mais très lâchement on t’abandonne sur une île déserte. Tu as le droit d’emporter avec toi un seul album et un seul objet… Lesquels ? Album Fahrenheit de Toto, et un lecteur CD solaire…

Si tu étais un mot ou une phrase d’amour ? I love you

Si tu étais une insulte ? I love you, too !

Le film que tu nous recommandes de voir absolument ? Demain

Le livre que tu nous recommandes absolument ? 1984 ou sinon, Astérix chez Cléopâtre !

C’est déjà la fin de notre interview, mais la tradition chez aficia est de toujours laisser le mot de la fin à l’artiste. Tu as donc carte blanche pour t’adresser à nos lecteurs !

Merci de m’avoir accordée cette interview. J’ai hâte de vous voir à mes concerts !

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer