Blond - DR

blond en interview : “Ce morceau je l’ai fait avec le cœur comme tous les autres, avec énormément de sincérité”

Exclusivité aficia

À l’occasion de la sortie de l’album Le Perchoir Volume 2, aficia est parti à la rencontre de blond, interprète du titre “Les bonnes manières”. Une rencontre à découvrir avec aficia.

Étant reconnu comme un lieu incontournable de la capitale pour ses événements et sa programmation riche en découverte musicale, Le Perchoir avait su se démarquer en 2016 en sortant un premier album, Ten Birds : Le Perchoir, qui a cumulé plus de 10 millions de streams.

En 2021, Le Perchoir est de retour pour nous faire frissonner de plaisir à travers une compilation de 10 artistes : Elsa Erka, Joko, Theodora ou encore blond avec qui nous nous sommes entretenus pour cette sortie si spéciale !

Pour les personnes qui ne te connaitraient pas encore, est-ce que tu pourrais te présenter ?

Moi c’est blond, je chante dans mon projet qui s’appelle blond et je viens de sortir mon premier titre qui s’appelle “Les bonnes manières” sur la compilation Le Perchoir Volume 2.

Comme tu l’as dit, tu participes à la deuxième compilation de Le Perchoir, est-ce que tu peux nous expliquer le concept de cette compilation ?

Ils ont sélectionné 10 artistes, ils les ont fait venir dans un des plus gros studios parisiens qui s’appelle Les studios Saint Germain et le concept est assez cool : tu dois composer, enregistrer, et écrire les paroles en une journée.

On est arrivé en studio le matin et on a discuté avec Stan Neff qui est l’ingénieur du son de la compilation. Je lui avais fait écouter des débuts d’accords et finalement on en a sélectionné un. Il y avait plein d’instruments dans la salle, un marimba, des pianos… et du coup on s’est posé dessus et on a écrit la chanson comme ça. On a commencé à l’enregistrer au fur et à mesure et à la fin de la journée, tu as ta chanson entre les mains, c’est terminé et tu n’y touche plus. Tout a été écrit et enregistré en une journée.

Ça n’a pas été difficile en une journée justement de tout produire, imaginer, trouver l’inspiration ?

Alors oui et non. En fait non c’était pas compliqué mais j’étais ultra stressé en mode ‘je n’y arriverais pas‘ et du coup je me suis dit qu’il ne fallait pas que je me pose trop de question, qu’il fallait faire les choses comme elles venaient et ça l’a fait.

Après c’est vrai qu’il y a toujours un peu de frustration parce que tu as envie de revenir sur le titre, changer des trucs… Et finalement comme le cahier des charges c’est de faire le titre en une journée, tu sais que c’est le jeu, mais c’était très cool.

Qu’est-ce qui t’a motivé à participer à cette deuxième compilation ? Est-ce qu’il y a eu une rencontre qui t’a amené à ce projet ou on t’a directement contacté ?

On m’a contacté pour me proposer cette compilation. Je trouve ça génial, j’avais déjà écouté la première compilation du Perchoir, Ten Birds et du coup, forcément, j’étais ultra content que l’on m’appelle pour faire partie des artistes. Forcément je n’ai pas voulu refuser ! Et Stan je l’avais déjà croisé en studio, je le connaissais un petit peu, j’avais trop envie de travailler avec lui donc je me suis dis ‘bon bah vas-y super‘.

On a tous des affinités différentes avec la musique.

blond

Ça a été une rencontre humaine aussi…

Ça a été une rencontre humaine et avec Stan on a tellement accroché que je lui ai proposé de travailler avec moi sur mes autres titres. C’est avec lui que l’on fait tout mon projet maintenant. Il réalise, enregistre et mix tous mes titres depuis cette compilation. Alors ça m’a vraiment apporté un environnement.

Avec le Covid, le projet a du être repoussé plusieurs fois. Quand as-tu enregistré ce titre ?

On l’a enregistré il y a deux ans. C’est pour ça, quand je disais ‘on a envie de changer, de rajouter des trucs‘, c’est parce qu’on évolue et en fait c’est ça que je trouve cool : on peu toujours rajouter des éléments mais des fois c’est bien de passer à autre chose, de se dire que là la musique est bien. Je l’arrangerai différemment pour des lives, mais sur l’enregistrement je laisse comme ça.

Ton titre “Les bonnes manières” a été le premier single à être exploité avec cet album. Comment a été fait ce choix ?

Alors ça, ce n’est pas mon choix à moi mais j’en suis très content. C’est Signature Music et Le Perchoir qui ont décidé de mettre en avant ce titre-là, mais ce n’est pas moi qui l’ai décidé.

Il n’y a pas de pression justement à se dire que c’est le premier single à être exploité pour une compilation alors qu’il y a 10 artistes ?

Ah mais si, complètement. En plus c’est ma première prise de parole, je n’avais sorti aucun titre donc si : c’est hyper stressant ! T’imagines on te dit ‘tu vas sortir ton premier titre, ce sera sur la compilation et c’est le premier titre qui sera exploité‘.

Au début j’ai énormément stressé et après je me suis un peu laissé tranquille parce que j’avais du mal à dormir, j’étais là ‘et si les gens n’aiment pas‘ mais en fait je me suis dit ‘ce morceau je l’ai fait avec le cœur comme tous les autres, avec énormément de sincérité, si ils aiment c’est bien sinon tant pis‘. On a tous des affinités différentes avec la musique.

En plus il y a eu des bons retours, 40.000 streams sur Spotify, c’est vraiment bien pour un single qui lance la compilation !

Oui je suis un peu halluciné, j’ai fait de la musique avant en groupe et je n’ai jamais eu de retour comme ça sur mes projets, je reçois des messages de proches, même de gens que je ne connais pas qui me disent qu’ils adorent. J’ai vu que je vais bientôt dépasser les 3.000 streams aux États-Unis, j’ai beaucoup de gens qui m’écoutent en Angleterre, en Allemagne. Je ne sais même pas comment ils ont eu accès à la musique, je pense via Le Perchoir mais je suis vraiment trop content.

Et ça prouve que la musique est vraiment universelle et que même si c’est du français que tu mets dans la chanson ça peut toucher tout le monde. C’est ça qui est beau…

Oui complètement. Mais ça c’était nouveau pour moi de chanter en français parce qu’avant je chantais en anglais dans un projet donc j’étais vraiment à fond sur tout ce qui est mélodie. Maintenant je passe au français donc on se prend bien la tête sur les textes parce que l’on a envie de faire de belles choses dans notre langue. Du coup c’est important que ça reste chantant, du moins on essaye de faire quelque chose qui ressemble à tout ce que j’aime.

Qui est-ce qui t’inspire musicalement ? Est-ce que tu as un style de musique que tu affectionnes plus que d’autres ?

Oui, alors bizarrement j’écoute beaucoup de pop psyché mais ce n’est pas ce que je fais. En vrai j’écoute beaucoup de styles musicaux. J’ai beaucoup d’artistes qui m’influencent dans les groupes américains comme Broken Bells et le producteur de musique Danger Mouse qui est chanmé, ça c’est vraiment le groupe que j’écoute le plus. J’aime bien travailler avec Stan parce qu’on a vraiment le même regard, du moins j’ai l’impression que c’est un peu mon grand frère dans la façon de travailler. On a les mêmes goûts, mais lui a plus d’expérience.

On a pas encore le tracklisting définitif mais ce projet blond est très personnel.

blond

Justement, pour toi, tu penses qu’une bonne musique c’est une musique où il y a une production qui va être beaucoup plus travaillée que les paroles ou le contraire ?

Pour moi une bonne chanson c’est quelque chose qui reste direct, sincère où, quand tu l’écoutes, il y a quelque chose qui te prend après. Il y a des artistes qui vont faire des chansons juste en piano-voix et tu ne sais pas pourquoi mais tu vas trouver ça dingue et il y en a d’autres où les paroles vont moins être au premier plan. La voix va être plus comme un instrument, la voix est vraiment mixée dans les instruments et des fois tu te rends compte que t’écoutes plus un tout que forcément les paroles.

Finalement, je pense qu’il n’y a pas vraiment de recette, mais avant j’écoutais plus la musique et maintenant c’est très important pour moi parce que je viens de là, les paroles, c’est aussi pour ça que je chante en français.

Pour toi, quelle est la meilleure façon d’écouter “Les bonnes manières” ?

Forcément j’ai envie de dire, mais ça n’existe plus en ce moment, en festivals ou en concert. Sinon j’adore écouter des chansons dans ma voiture, je trouve ça trop cool quand tu fais de la route, t’es vraiment englobé par le son parce que tu as des haut-parleurs partout.

Maintenant on va parler un peu plus de ta musique, de ce que tu vas proposer dans les mois à venir. Qu’est-ce qui arrive pour toi ? Des singles, un album, un EP ?

Oui, je suis en train de préparer mon premier EP et là je tourne bientôt un clip, normalement dans le mois de juin, pour mon prochain single. Donc j’ai trop hâte. Après sur les dates de sorties, je ne sais pas encore exactement, mais je pense que le prochain single sortira avant septembre.

Ça va être dans la même ligné de ce que tu as proposé là ou ça va être complètement différent ?

Complètement, après sur “Les bonnes manières” j’ai co-composé avec Stan et sur les prochains titres je travaille avec des autres compositeurs. Sur le prochain titre, je travaille avec Vincha qui est un super ami. Après il y a quand même Stan qui arrive sur la réalisation, l’arrangement et le mix.

Est-ce qu’on pourrait avoir des exclus sur les thèmes que tu vas aborder ? C’est vrai que tu parles ici d’un thème en particulier mais est-ce qu’il y a aussi des sujets qui sont importants pour toi ?

Sur l’EP il y en a beaucoup mais les principaux c’est vraiment la famille, les racines. Il y a d’ailleurs une chanson qui s’appelle Racine qui parle de mes grands-parents espagnols qui ont quitté l’Espagne sous Franco et qui ont décidé de venir en France. Mon prochain single parle d’une rupture amoureuse… On a pas encore le tracklisting définitif mais ce projet blond est très personnel. Il y a même une chanson sur mon père…

aficia est précurseur de nouveau talent, as-tu un artiste à nous faire découvrir ?

François Henri que j’adore, qui est un super ami et avec qui je travaille sur mon projet, c’est un incroyable musicien, compositeur et auteur. Et aussi Adeline Lovo, une jeune artiste pour qui j’ai travaillé, parce que je fais un peu de prod’ à côté, et j’ai arrangé son titre Abandonne, j’adore Adeline, mon cœur se brise dès qu’elle se met à chanter.

Découvrez la compilation Le Perchoir : Volume 2

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x