L’interview d’Izarry : son actu, ses projets, ses coups de cœur…

C’est après avoir achevé la tournée de son dernier album que le jeune chanteur messin Izarry nous propose la sortie de la rééditon de Vis accompagné de 4 titres inédits et 2 reprises en piano/voix. Il revient avec aficia sur son parcours, ses projets et ses envies.

Izarry est un jeune auteur/compositeur/interprète qui a déjà 3 albums à son actif. Cet artiste pop franco-italien réalise son rêve d’enfant et construit une carrière aux bases solides en allant à la rencontre de son public et en s’entourant des meilleurs. Après avoir fait les premières parties d’artistes de renom comme Julie Zenatti ou en encore Christophe Willem, il fait son bonhomme de chemin et partage avec nous un univers poétique et sensible.

Izarry, l’interview…

Bonjour Izarry,

Bonjour, meilleurs vœux !

Meilleurs vœux à toi aussi ! Comment vas-tu en ce début d’année 2016?

Très bien, je reprends le travail aujourd’hui !

Que peut-on te souhaiter pour cette année ?

Que cela continue sur la même lancée qu’en 2015 !

C’est tout ce qu’on te souhaite !

C’est gentil.

Tu poursuis la promo de ton 3ème album « Vis » dont la réédition Deluxe va sortir le 29 janvier prochain, peux-tu nous parler de cet album et des nouveautés de sa réédition ?

J’avais envie de dévoiler différentes palettes qui composent ma musique. « Vis », la première édition, est un album pop teinté d’électro dont je suis très fier, sur lequel j’ai collaboré avec l’équipe de Stromae.

Lors de ma tournée en piano/voix pour faire découvrir l’album, j’ai eu des retours positifs de gens qui me demandaient où on pouvait trouver ces versions piano/voix. Je me suis dit que ça pouvait être l’accomplissement total de cet album, histoire de le faire vivre jusqu’au bout : enregistrer des versions piano/voix de morceaux qui étaient déjà sur l’album et d’en composer de nouveaux. Il y aura 4 nouveaux morceaux totalement inédits et 2 reprises en version piano/voix. J’ai maintenant l’impression que la boucle est bouclée. Il ne reste plus qu’à les présenter en live et j’aurai vraiment accompli ce que j’avais envie de faire sur cet album.

En plus d’interpréter, tu écris et tu composes tes chansons, est-ce le cas pour tous les titres?

C’est le cas pour toutes les chansons de l’album et pour tous les inédits que j’ai rajouté, oui. Ça n’a pas changé. J’ai la chance de pouvoir faire tout ça donc, j’en profite !

« J’adorerais collaborer avec Stromae »

Comment écris-tu et composes-tu?

Ça varie… En général, je me mets au piano, c’est un peu mon instrument d’origine. Tout naît du piano. Et ensuite, j’écris mes textes selon ce que m’inspire ce que je viens de composer. En général, c’est comme ça que ça se passe, même s’il y a quelques exceptions.

Tu aimerais que d’autres artistes écrivent pour toi ?

C’est un exercice que je n’ai jamais encore fait, mais je suis totalement ouvert à ce qu’on me propose soit la musique, soit le texte, soit même les 2. Complètement.

Qui par exemple ?

En France, comme je chante et que je n’écris qu’en français, j’aime beaucoup l’univers de Zazie. Après, j’adorerais collaborer avec Stromae. Ça pourrait faire un sacré bon mélange d’avoir soit sa plume, parce que je trouve qu’il écrit extrêmement bien, ou bien avoir l’instru de Stromae parce que c’est dans l’air du temps, et c’est la musique que j’aime.    

Tu es un véritable artisan de la musique, tu n’as jamais été tenté par des chemins de traverse pour accéder à plus de notoriété, plus vite ?

Non, je n’ai jamais été tenté par ça. Je suis très friand en tant que téléspectateur, mais non. J’ai un rêve d’enfant que j’accomplis tous les jours un peu plus. Je fais mon chemin à mon rythme et je suis très fier de la tournure que ça prend, des rencontres que je fais. C’est tout ce que j’en retire, à mon rythme, je ne suis pas pressé. Je ne recherche pas, non plus, la gloire absolue. C’est déjà très gratifiant, je suis déjà très chanceux.

Tu as beaucoup tourné en 2015, comment le public a reçu ton travail ?

Il y avait les « conquis d’avance », qui me suivent depuis des années, qui n’attendaient qu’une chose : que je passe dans leur ville, comme je n’avais jamais fait de tournée avant… Et puis tous les nouveaux qui m’ont découvert lors des shows-case : l’accueil a été incroyable. C’est ce qui m’a donné envie de poursuivre, de rajouter des dates. C’est un échange que l’on a en face à face, en direct ou après le concert : on discute avec les gens, on les voit s’arrêter, écouter, prendre l’album dans les mains, repartir avec, et ça, ça n’a pas de prix. La proximité, c’est quelque chose qui se perd dans ce métier, et je suis très content de pouvoir faire ça.

Malgré toutes les difficultés du métier, tu gardes toujours la même passion ?

Complètement. Je pense que j’ai de la chance d’évoluer dans un label indépendant qui, à mon humble avis, a tout compris à ce que je souhaitais pour mon projet et, du coup, c’est que du bonheur. C’est les choses que j’ai envie de faire, de la manière dont je les imagine. De l’enregistrement de l’album jusqu’au tournage du clip, comme celui de C-comme, c’est exactement ce que j’avais imaginé pour illustrer ce morceau. C’est une équipe de choc qui travaille dur, d’arrache-pied, et qui me comprend parfaitement. Je ne suis pas du tout frustré ou attristé par la vérité de ce métier.

Cassandre, Christophe Willem, Julie Zenatti, Hélène Ségara….tu as fait la première partie d’artistes de renom. C’est important la reconnaissance du métier ?

C’est très flatteur de se voir accepté ou proposé sur ce genre de concert. Je pense notamment au 31 janvier prochain où je vais faire la première partie d’Hélène Ségara aux Folies Bergère. C’est avant tout des rencontres humaines et ça fait plaisir de trouver un public qui ne nous attend pas, qui n’est pas conquis d’avance et de voir après les réseaux sociaux qui grandissent, les messages que l’on reçoit en privé… Voilà, des nouveaux fans que l’on va chercher.

Quelle est ton actualité pour ce premier trimestre ?

« Je me lance le défi de tenir un concert entièrement en piano/voix »

D’abord la sortie de la réédition de l’album le 29 janvier prochain, puis la première partie d’Hélène Ségara le 31 janvier aux Folies Bergère, où, pour la première fois, je vais interpréter en live les inédits qui sont sur le nouvel album et puis je repars en tournée avec notamment une première date dans mon fief, à Metz, le 6 février et puis la grosse date parisienne, à la Boule Noire, le 18 mars où je me lance le défi de tenir un concert entièrement en piano/voix, un défi personnel. Je vais aussi faire autre chose que j’avais envie de faire depuis longtemps et que je n’ai jamais fait : des duos, je vais inviter des guests à ce concert, où on va chanter mes morceaux.

Une petite exclusivité à livrer à aficia ?

Je ne vais pas forcément tout dévoiler, mais j’ai eu des coups de cœur pendant les premières parties de cette tournée et l’idée était de les inviter autour d’un piano… Certainement quelques noms que tu as cités…

Tu travailles beaucoup, mais quand tu te poses un peu, qu’est-ce que tu aimes faire ?

J’aime énormément me poser et profiter de mes amis, parce que je ne les ai pas vus beaucoup en 2015, étant en tournée un peu partout en France. J’aime aller au cinéma, voir des expositions, me poser sur un canapé avec un livre… 

La Playlist d’Izarry…

Aficia va présenter ta playlist, peux-tu nous donner les 5 titres que tu écoutes en ce moment ?

J’aime beaucoup le single « Open Season » de Josef Salvat, que j’écoute énormément. Je découvre l’album de Gaël Faure que j’aime beaucoup, notamment « Tu me survivras ». Je n’ai pas encore écouté l’album de Zazie, mais j’aime bien le titre « Discold ». En anglais, j’aime des artistes comme The Avener ou bien encore Bruno Mars…

http://www.aficia.info/playlists/izarry-sa-playlist-exclusive/63924

Izarry, le Portrait Décalé !

La qualité que tu préfères chez une femme ? La patience

La qualité que tu préfères chez un homme ? La spontanéité

« Mon super héro ? Yan Solo ! »

Ce que tu apprécies le plus chez tes amis ? ABSOLUMENT TOUT

Ton principal défaut ? Exigeant, exigeant maladif.

Ton occupation préférée ? Des terrasses de café avec un livre.

Ton idée du bonheur ? Loin de tout. Pour vivre heureux vivons cachés !

Ton idée du malheur ? La surexposition, dangereuse.

Si tu n’étais pas toi, tu aurais voulu être ? Un homme de paix.

Ta couleur préférée ? Le noir. Je sais, ce n’est pas une couleur…

Ton chanteur préféré ? C’est dur, c’est les coups de cœur du moment…

Ton super héros préféré ? Yan Solo

Ton héros dans la vie réelle ? C’est une colle… Souvent quand j’écris sur une fille, j’ai souvent l’impression qu’elle est un peu mon héroïne…

Si tu devais avoir un super pouvoir ? Faire que les gens ne manquent de rien…

Ta devise dans la vie ? Rien n’arrive par hasard !

Un dernier petit mot pour les lecteurs d’aficia ?

Merci pour votre fidélité, ils sont très actifs grâce à votre site ! Et surtout une bonne année 2016 avec l’accomplissement de tous vos souhaits…