Møme x Ricky Ducati - © Alex Brisa
Møme x Ricky Ducati - © Alex Brisa

Møme & Ricky Ducati en interview : “Cet album, c’est celui qu’on a toujours voulu faire, sans se préoccuper du monde extérieur”

Flashback FM, c’est le nouveau projet du producteur français Møme et de Ricky Ducati. Pour aficia, ils reviennent sur la conception de ce projet très dansant !

Près de cinq ans après “Aloha” et l’album Panorama qui a suivi, Jay (pour Jérémy) plus connu sous le nom de Møme est de retour avec un nouveau projet qu’il n’a pas conçu tout seul. Sur ce projet baptisé Flashback FM, il travaille avec le Canadien Ricky Ducati devenu un réel ami. 

Tous deux dévoilent la bande son de leur vie qu’ils traduisent comme “un rassemblement de tout ce qu’un dancefloor peut produire en énergie positive avant d’exploser”, incluant les titres “Got It Made” ou “They Said”. 

Pour aficia, les deux artistes passionnés reviennent sur ce qui les a influencés pour la conception de ce roadtrip musical à la fois intemporel et savoureux… 

Møme & Ricky Ducati : l’interview…

Il représente quoi ce projet pour vous ? 

Møme & Ricky Ducati - Flashback FM

Møme : Pour moi ce fut un besoin de retour aux sources, une sorte de nostalgie positive. Je me suis imaginé composer cette musique à Los Angeles à la fin des années 70, début 80, lorsque l’électronique et les synthés sont arrivés dans la musique populaire. Globalement Flashback FM est un retour vers le futur musical, néo-synthwave, une sorte de revival du début des années 80 mélangé à la French Touch et les techniques de productions d’aujourd’hui.

Ricky : Pour moi ce projet est une lettre d’amour à notre musique la plus chère du passé et montre à quel point deux esprits, de différentes parties du monde, peuvent se réunir et avoir une vision commune pour la créer.

Møme : Cet album, c’est celui qu’on a toujours voulu faire, sans se préoccuper du monde extérieur. Ce fut d’ailleurs un long processus (les premières ébauches des titres ont été composés il y a 3 ans) dans le but de proposer un album intemporel qui nous représente vraiment.

De quelle manière avez-vous conceptualisé et créé cet album ?

Ricky : Nous avons commencé avec quelques démos et nous nous sommes posés la question de savoir comment nous pouvions lui donner un style rétro. De là, nous avions décidé de sortir un EP plus petit, mais la liste des titres est finalement devenu un album. Avec ce concept, nous avons pensé cela comme une liste de lecture radio que l’auditeur peut écouter comme n’importe quelle autre station FM.

Møme : On a commencé par s’échanger des démos, puis on s’est vite rendu compte des sonorités et textures qu’on appréciait tous les 2, ce qui est logique au regard de nos influences communes (French Touch, pop, garage californienne). Côté production, Ricky s’est vite retrouvé dans ce que je lui proposais et la couleur ‘neo-synthwave’. On avait vraiment la volonté de pousser plus loin ce style de musique avec lequel on a grandi. Puis l’idée de la radio nous est venue intuitivement. On est bien conscient que notre musique n’est pas taillée pour la radio aujourd’hui donc on s’est dit “Pourquoi pas créer la nôtre ?

On a également toujours privilégié les émotions dans chacune des musiques et je pense que c’est la force de cet album.

Møme

Est-ce qu’il y a un morceau où vous vous êtes particulièrement éclatés à faire ? Inversement, un morceau qui a demandé plus d’efforts ?

Ricky : “In Control” a été le plus amusant à faire parce qu’il a été construit sans avoir de structure à l’esprit. Un sentiment très pur nous a accompagnés pour créer cette composition. J’ai trouvé que “Friends” était le plus exigeant parce qu’il y a fallu un certain temps pour que les mélodies et les paroles des chœurs nous plaisent. 

Møme : J’ai vraiment kiffé produire “In Control” aussi. Et particulièrement l’outro de l’album, “Passenger Seat”. Cette chanson a une structure hors du commun et c’est un vrai lâcher prise… Comme Ricky, celle qui a été la plus exigeante est “Friends”, une des chansons les plus naïves de l’album, mais qui me met la banane à chaque fois que je l’écoute. Pour moi cet album ne pouvait pas exister sans un titre avec cette vibe.

Créer un album à 4 mains, c’est comment ?

Møme : Cela s’est fait plutôt simplement. Je pense que tout comme Ricky on adore être surpris par le travail de l’autre. Et c’est ce qui est arrivé tout au long de cet album. Que ce soit la mélodie vocale envoyée en premier ou la musique, on a toujours eu des coups de cœur dès les premiers échanges. On a également toujours privilégié les émotions dans chacune des musiques et je pense que c’est la force de cet album.

Ricky : Je viens d’un projet qui impliquait deux membres, donc ce n’est pas nouveau pour moi. Mais Jay et moi avons une relation de travail très différente et unique. En effet, nous devions travailler séparément tout en collaborant pour que les choses soient toujours surprenantes et encore plus gratifiantes.

Découvrez Flashback FM de Møme et Ricky Ducati :