Clip « Mortel » : Fishbach fait le bilan d’une année intense et salvatrice

Fishbach - Mortel - Capture YouTube
Fishbach - Mortel - Capture YouTube

La révélation Fishbach choisit un morceau « Mortel » pour promouvoir à présent les couleurs de son premier album. Découvrez son nouveau clip avec aficia !

Sera-t-elle la Révélation scène de l’année aux Victoires de la Musique le 9 février prochain ? Pas impossible ! Fishbach est en lice dans la catégorie face à Eddy de Pretto et Gaël Faye, alors qu’elle est toujours en tournée. Pour mettre toutes les chances de son côté, elle publie un nouveau clip illustrant le titre « Mortel », un extrait de son premier album À ta merci publié il y a tout juste un an et dont elle avait déjà tiré les singles « Y crois-tu » et « Un autre que moi », de même que le morceau « Un beau langage » qui a été réenregistré au mois d’octobre avec le Franco-libanais Bachar Mar-Khalif.

Au casting de la série « Vernon Subutex »

« Mortel » s’inscrit dans le sillage de ceux-là, un mélange d’une pop 80’s et d’un rock aux vibrations intenses, rappelant à la fois la folie de Catherine Ringer et le caractère inventif de Christophe. Fruit de collaborations avec des artistes d’horizons différents tels que Juliette Armanet ou encore Alf, l’ingé son de Phoenix, ce disque met en lumière un univers romantique et morbide, ambigu et décalé.

Des studios à la scène, Fishbach prouve avec la vidéo de son nouveau single que sa nomination aux Victoires n’a rien d’un hasard. Celle-ci rassemble des images captées lors de ses concerts aux Eurockéennes de Belfort, à Fnac Live, au Cabaret Vert et au Bataclan.

Découvrez le nouveau clip de Fishbach :

Et de la scène aux plateaux de tournage, il n’y a qu’un pas franchi par Fishbach. L’artiste s’inscrit au casting de la nouvelle série de Canal +, « Vernon Subutex », inspirée des romans du même nom de Virginie Despentes. Il y a peu, on apprenait que la chaîne cryptée avait attiré dans ses filets Romain Duris et Céline Sallette. Produit par Tetra Media Fiction (« Un village français »), le projet retranscrira sur écran les trois volumes en neuf épisodes d’une trentaine de minutes chacun. Diffusion prévue cette année.