Clip « Braquage » : Marie-Flore prend le dessus d’une relation toxique

En prélude à la parution de son nouvel opus dans la langue de Molière, Marie-Flore nous fascine avec un premier extrait prometteur. Le single « Braquage », accompagné de son clip, sont à découvrir de toute urgence sur aficia !

Membre à part entière du groupe électro-pop français OMOH, Marie-Flore a assuré de nombreuses premières parties de la tournée à succès de Julien Doré en 2017. Mais parallèlement, la jeune artiste mène une carrière solo depuis 2010 et la parution de More Than Thirty Seconds If You Please, un premier projet en anglais, jugé comme simple transition. C’est donc véritablement en 2014 que la chanteuse côtoie le monde de la musique avec By the Dozen, un album de chansons originales folk aux textes introspectifs et à l’allure vintage.

Mais après cette première partie d’une carrière déjà prometteuse, Marie-Flore a opéré un changement radical dans son approche musicale. En effet, c’est désormais dans sa langue maternelle que l’artiste française dévoile ses nouvelles productions comme l’atteste déjà l’EP très mélodieux Passade digitale, disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et d’écoute en streaming depuis le 14 avril 2017.

Nouvel album en 2018 !

Menant sa carrière à son rythme, Marie-Flore peut compter sur le soutien du label Six et Sept (Jérémy Frérot, Zazie, Kimberose…), créé l’an passé par Pascal Nègre et actuellement dirigé par Julien Creuzard. C’est sur ce label qu’elle publiera son premier album français en cours d’enregistrement aux côtés d’Antoine Gaillet et attendu dans les bacs pour le dernier trimestre 2018. Mais en amont, la chanteuse amorce son retour avec un nouveau single, le premier extrait de cet opus.

Baptisé « Braquage », ce titre ne manque pas d’atouts pour nous envoûter et nous surprendre. Artiste investie dans sa création musicale, Marie-Flore figure une nouvelle fois aux crédits du texte et de la mélodie de ce fameux « Braquage ». C’est avec des sonorités mêlant l’électro et le R&B que l’artiste signe une production résolument moderne et enivrante. De sa voix suave et vaporeuse absolument délicieuse, Marie-Flore évoque l’urgence de l’amour, contant une relation toxique. Mais la chanteuse est bien résolue à y mettre un terme : « Alors je ne serai pas à l’heure / D’ailleurs, c’est moi qui te briserai le cœur / En 1000 taches de rousseur ».

Une pénombre sensuelle

Afin d’illustrer ses dires, Marie-Flore a également levé le voile sur le clip de la chanson ! Réalisée par Benjamin Berzeker, la vidéo nous plonge dans une atmosphère sombre, en compagnie de la chanteuse. Au volant d’un véhicule, cette dernière scande son texte, bien déterminée à faire disparaître les traces de ses actes. Pour mettre fin à sa relation toxique, aurait-elle commis l’irréparable en se débarrassant de l’être-aimé ? Figurant également aux côtés de sacs remplis de billets, la belle est finalement rattrapée par la police dont les gyrophares bleus et rouges illuminent la pénombre. Des images très esthétiques qui subliment la chanson, calibrée pour intégrer les playlists des radios. Un bracage de la sorte, on en redemande.

Visionnez le nouveau clip de Marie-Flore :

Show More
Close

OUPS !

Vous utilisez un 'AdBlocker'. Pour soutenir un média libre, indépendant et TOTALEMENT GRATUIT, merci de le désactiver :)