Clip « Heading Home » : Gryffin s’entoure de Josef Salvat et de l’acteur Joe Komara

Gryffin passe la seconde et dévoile le clip de son premier single « Heading Home », partagé avec Josef Salvat. Découvrez-le sur aficia !

Remarqué pour ses remixes des titres de CHVRCHES, Tove Lo et Years & Years, Gryffin compte bien s’imposer avec ses propres morceaux désormais. Il lance les hostilités avec le single « Heading Home », pop et planant, sur lequel résonne la voix de l’Australien Josef Salvat. Bien vu ! Car l’interprète de « Diamonds » s’offre une chance supplémentaire de se faire un nom outre-Atlantique, là où son album Night Swim est sorti au mois de février.

Un premier album en préparation

Car Gryffin a réussi à capter l’attention de plusieurs médias US, dont Billboard, à qui il a accepté de répondre à l’occasion de la mise en ligne du clip de « Heading Home ». « Cette représentation visuelle capture vraiment l’essence de ma musique, la beauté, l’amour et des sentiments édifiants » a-t-il expliqué à nos confrères, précisant que selon lui ce titre à vocation à « connecter les gens ». Et c’est la danse qui est force de connexion dans ce clip où deux figurants – dont l’acteur Joe Komara (« The Girl’s Guide to Depravity ») – évoluent chacun de leur côté dans un premier temps, avant de fusionner. Poétique.

Tout porte à croire que le titre « Heading Home » devance un premier album, le jeune producteur new-yorkais venant de signer sur le nouveau label Darkroom (Interscope Records). Il semble aussi qu’il faille toutefois s’armer de patience avant de pouvoir en entendre davantage, à moins de se rendre à L.A., là où Gryffin se donnera en spectacle le 7 mai.

Découvrez le premier clip de Gryffin, « Heading Home » :

Dommage que Josef Salvat ne fasse aucune apparition dans ce clip chorégraphié. Car s’il a déjà signé deux tubes en France – « Open Season » et « Paradise » -, le public peine encore à l’identifier. Le chanteur originaire de Sidney a publié son premier opus au mois d’octobre 2015, lequel renferme plusieurs pépites électro-pop à l’instar de « Closer » et « Constant Runners », d’autres ballades mélancoliques dont « Hustler », saisissante, ainsi qu’une reprise particulièrement bien menée du célèbre « Week-end à Rome » d’Etienne Daho. Autant de morceaux qui devraient séduire le public français dans les semaines et mois à venir. Plusieurs concerts sont effectivement programmés, dont un à l’Olympia le 3 novembre.

0
Laisse ton avis, ton commentaire !x
()
x